Jr Casas - Fotolia

La semaine de l’IT B2B en un article

8 juin : France et Canada unis dans l’IA - La bibliothèque universelle du code source ouvre ses portes - Le français Klaxoon lève 50 millions - Royaume-Uni, destination n°1 des investissements IT européens (selon Londres) - Tristan Nitot chez le Google-Killer européen - Nouveau directeur à VMware France

Après avoir lancé l’initiative « Tech for Good » le mois dernier, le président Emmanuel Macron a réitéré sa vision d’une technologie juste et équitable lors de son voyage officiel au Canada en appelant, mercredi, à la création d’un groupe international d’étude sur l’intelligence artificielle avec son homologue Justin Trudeau.

Les deux pays veulent promouvoir « une vision de l’intelligence artificielle centrée sur l’humain », avec un partage des « résultats de la recherche sur les enjeux et des meilleures pratiques » pour « mieux comprendre les développements des techniques et cerner les conséquences de leur utilisation ».

Pour y arriver, les deux dirigeants vont créer un comité dont la mission sera de poser les fondations d’un groupe international regroupant des experts gouvernementaux, scientifiques, civils et industriels. Le comité rendra ses conclusions avant 2019 dans le cadre du G7.

Software Heritage, la bibliothèque universelle du code source ouvre ses portes

Jeudi, l'UNESCO et Inria ont ouvert Softwareheritage.org, une initiative de bibliothèque universelle dont le but est de rassembler les codes sources de tous les programmes depuis les débuts de l'ère numérique.

Plus de quatre milliards de fichiers et plus de 83 millions de projets de logiciels sont déjà disponibles en ligne. 

Pour l’UNESCO il s’agit d’encourager l'accès universel à l'information et à la préservation du savoir.

Le projet Software Heritage a commencé il y a 3 ans. « C’est un travail de longue haleine. Il reste encore beaucoup à accomplir », explique le directeur du projet, Roberto Di Cosmo. « Nous devons trouver et archiver tous les codes sources qui manquent encore, et ajouter des fonctionnalités qui rendront les archives faciles à utiliser ».

Parmi les codes mis en avant pour promouvoir l’initiative, l’UNESCO et l’Inria citent le code source du système de navigation d'Apollo 11, celui du jeu vidéo Quake III Arena ou plus récemment celui framework d'application web front-end Angular.js.

« Nous avons besoin de nouveaux partenaires et du soutien de tous pour enrichir ces archives », appelle Roberto Di Cosmo.

Pour la petite histoire SoftwareHeritage est hébergé sur Azure.

Tristan Nitot évangéliste pour le Google-Killer européen

Lundi, le moteur de recherche européen (d’origine française) respectueux de la vie privée (et positionné en anti-Google) Qwant a recruté Tristan Nitot, fondateur de Mozilla Europe (la fondation derrière Firefox) et figure emblématique de la protection des données et du respect de la vie privée. Tristan Nitot est classé parmi les 100 personnalités du numérique les plus influentes en France.

Il est nommé « Vice-president Advocacy », autrement dit “Evangelist”, mais la connotation religieuse est gênante en France » constate-t-il.

Il aura pour mission de promouvoir les services Qwant auprès des utilisateurs et des développeurs et « d'étendre le rayonnement des services que nous construisons » résume Eric Léandri, Président de Qwant.

Nouveau directeur à VMware France

Anthony Cirot a été nommé cette semaine au poste de directeur de VMware France. Il était directeur des logiciels et services cloud pour IBM France. « Compte tenu […] de son expérience acquise autour de notre programme de partenariats, il sera un grand atout pour l’entreprise », se félicite Henri van der Vaeren, vice-président de VMware pour la région SEMEA et ancien président de SAP France.

Anthony Cirot succède à Sylvain Cazard, promu au poste de vice-président de la division SDDC (software-defined data center) pour la région EMEA.

Klaxoon lève 50 millions

La startup bretonne Klaxoon - qui propose des outils interactifs pour mieux animer les réunions et optimiser l’apprentissage en entreprise - a levé ce jeudi 50 millions de dollars. Il s’agit de son second tour de table depuis la création de la société en 2014.

Présent dans les grands groupes comme L’Oreal, Air France ou Nestlé, Klaxoon ne dévoile pas ses chiffres clefs mais revendique 1.500 entreprises clientes et un million d’utilisateurs.

Ce nouvel investissement devrait permettre à la start-up de se développer à l’international, prioritairement aux Etats-Unis.

Royaume-Uni destination numéro 1 des investissements IT

Selon une étude britannique publique de London & Partners (à prendre avec de grosses pincettes donc) Londres et le Royaume Uni resteraient les destinations préférés des investisseurs en Europe, loin devant l’Allemagne et la France, malgré le Brexit.

Les entreprises IT britanniques auraient reçu plus de 5 milliards de livres de capital-risque en 2017 - plus que la France (1,55 milliard de livres), l'Allemagne (2,15 milliards) et la Suède (644 millions) cumulés.

La publication de cette étude intervient juste avant l’ouverture de la London Tech Week 2018, sorte de VivaTech local. Lors de cet évènement, la capitale anglaise accueillera 50.000 entrepreneurs, investisseurs et leaders IT.

Et aussi

Lundi, Microsoft a racheté Github pour 7,5 milliards de dollars.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close