Tomasz Zajda - stock.adobe.com

Cybersécurité : avec Sysdream, Hub One se donne les moyens de ses ambitions

La filiale du groupe ADP vient d’annoncer le rachat de ce spécialiste de l’audit et de la formation aux prestations d’audit certifiées par l’Anssi. De quoi confirmer des ambitions affichées l’an passé.

Hub One vient d’annoncer le rachat de Sysdream. Créé en 2004, ce dernier s’était fait une spécialité des audits – des prestations pour lesquelles il est certifié Passi (prestataires d’audit de la sécurité des systèmes d’information) par l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (Anssi) –, des tests d’intrusion, ainsi que des formations, jusqu’à proposer Malice, sa plateforme maison d’entraînement à la cyberdéfense. Sysdream revendique un chiffre d’affaires de 3,9 M€ en 2017.

Dans un communiqué de presse, Hub One indique que le prestataire vient « compléter [son] savoir-faire historique en matière de sécurité périmétrique issu du milieu aéroportuaire, et renforce ainsi son activité cybersécurité ». Et celle-ci revêt un caractère stratégique, comme l’indiquait Patric Bélie, directeur général de Hub One en décembre dernier, annonçant au passage le lancement d’une offre d’audit, de conseil et d’intégration dans ce domaine, pour 2018.

Ce lancement est survenu en mars, avec « Hub One MyCybersecurity », une offre destinée aux entreprises de taille intermédiaire et PME reposant, initialement, « sur du conseil et de l’accompagnement dans la définition et la mise en place de mesures de protection des systèmes d’information ». Sysdream vient compléter l’éventail des prestations, mais apporte aussi une connaissance des marchés grands comptes.

Plus tôt, en juin 2017, Hub One avait lancé une offre de sécurité périmétrique et réseau en partenariat avec Fortinet. Surtout, en septembre, la filiale du groupe ADP avait nommé David Boucher au poste de Directeur Cybersécurité. Cet ancien vice-président de Bertin IT en charge de l’innovation dans les solutions de sécurité a pour mission affichée de développer l’activité cybersécurité de Hub One.

Chez Wavestone, Matthieu Garin salue l’opération et anticipe la « création probable » d’une offre de cybersécurité dédiée au monde aéroportuaire, en concurrence avec un autre acteur majeur de cet univers, Sita. De fait, ce dernier n’est pas sans s’intéresser à la cybersécurité. En septembre dernier, il a noué un partenariat avec Airbus CyberSecurity pour lancer une offre de services de centre opérationnel de sécurité (SOC) « taillée pour les besoins spécifiques de l’industrie du transport aérien ». Et d’évoquer alors un sondage réalisé pour lui en 2016 selon lequel 91 % des compagnies aériennes prévoient d’investir dans des programmes de cybersécurité au cours des trois années suivantes.

Un peu plus tard, mi-octobre, Barbara Dalibard, Pdg de Sita, assurait que « la cybersécurité est la première priorité de la plupart des compagnies aériennes et aéroports », en s’appuyant sur la dernière édition de son sondage en matière de tendances IT dans le secteur : selon celle-ci, 95 % des compagnies aériennes prévoient d’investir dans la sécurité de leurs systèmes d’information sur les trois prochaines années, contre 96 % pour les plateformes aéroportuaires.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close