Petya Petrova - Fotolia

Cloudera ouvre un club d’utilisateurs en France pour favoriser le partage d’expériences

Ce groupe réunit les grands clients afin qu’ils partagent des bonnes pratiques et des expériences en matière de technologies et de conduite de projets.

Depuis le début 2018, Cloudera a decidé de réunir ses grands clients au sein d’un club d’utilisateurs afin de favoriser les échanges, a indiqué Sandrine Tarnaud, directrice commerciale régionale de Cloudera. Pour l’heure, ce groupe se compose d’une dizaine d’entreprises clientes de la société, issues des secteurs des télécommunications, de la grande distribution, des assurances, et de l’industrie et des biens de grandes consommations.

Ces clients ont tous un point commun : ils sont des utilisateurs expérimentés et se positionnent en tant que référents auprès d’autres. « Tous nos clients nous sollicitent pour échanger avec leurs pairs sur les projets », explique-t-elle.  Les thèmes abordés au sein de ce groupe sont donc certes technologiques, mais également liés à la conduite de projet. Un point clé dans un secteur où « les entreprises sont plus ou moins avancées dans leur stratégie de données », et où l’industrialisation en la matière n’est pas toujours simple », reprend par ailleurs Romain Picard, vice-président France et Europe du Sud de Cloudera.

Cette démarche de fédérer les utilisateurs et leur cas d’usage était déjà au centre du le club « Agora Data & Analytics » présenté en 2016 lors de Big Data Paris. Cloudera, accompagné d’Accenture et de Qlik, souhaitait à travers cette communauté implantée dans le réseau Agora, aider les entreprises à faire émerger des cas d’usages liés au Big Data.

Technologies et conduite de projets

Dans ce club d’utilisateurs, l’organisation des projets, l’écosystème et le choix de partenaires, les compétences et le recrutement représentent des thèmes abordés. Les prix pratiqués sur les marchés, la qualité des données, la maintenance prédictive ou encore l’agrégation de données dans un contexte RH sont également cités par les sujets évoqués dans ce groupe. « Il n’existe pas une unique voie pour arriver à un projet sur les données », résume à son tour Denis Fraval, Sales Engineering Manager pour la région EMEA chez Cloudera.

« On utilise Cloudera pour des projets de plus en plus critiques et les clients ont besoin de se rassurer. Ils veulent être sûrs qu’ils ont fait les bons choix », poursuit-il encore. Ce niveau de criticité impose un niveau de confidentialité telle que ce groupe est aujourd’hui fermé. Mais Cloudera n’exclut d’ouvrir par la suite ce club à d’autres et de « se diriger vers des verticaux », qui pourront alors partager les bonnes pratiques, secteur par secteur.

Ce club d’utilisateurs transcrit toutefois une volonté affichée de la société d’accompagner les entreprises à industrialiser leurs projets autour de la données et notamment autour des projets de data science. Un pan de la stratégie définie par Cloudera, a précisé Romain Picard.

Ce que la fusion avec Hortonworks, annonce choc d’octobre dernier, compte également apporter. Le dispositif mis en place par Cloudera en France devrait ainsi évoluer, souligne le responsable, sans autre précision.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close