kwanchaift - stock.adobe.com

Nginx tombe dans le giron de F5 Networks pour 670 millions de dollars

F5 Networks veut racheter Nginx pour 670 millions de dollars, éliminant ainsi un concurrent clé qui motorise plus de 375 millions de sites Web.

F5 Networks, spécialiste de la performance des applications, a annoncé son intention de racheter Nginx pour quelques 670 millions de dollars. Une opération clé qui concentre un peu plus ce segment marché de l’infrastructure Web. Avec cette acquisition, F5 élimine un concurrent qui avait bâti son modèle sur une technologie open source utilisée aujourd’hui dans des centaines de millions de sites Web.

La transaction, annoncée ce lundi 11 mars, devrait être finalisée au deuxième trimestre. F5 prévoit de continuer à vendre Nginx sous sa marque actuelle.

Nginx est bien connu dans le monde de serveurs Web. Ce logiciel d’infrastructure open source est même devenu une des technologies montantes pour motoriser les sites Web à très fort trafic où les connexions concurrentes sont de rigueur. La société éponyme, né en 2011, a  bâti une offre premium, Nginx Plus, qui renfermait différents autres composants, dont du load balancing, du caching, d’API Gateway et d’authentification du trafic ou de sécurité. De quoi apparaître sur le segment bien plus porteur de celui du contrôle et de l’optimisation de la distribution d’applications. Là où est finalement positionné F5 Networks.

Nginx et F5 bataillaient donc sur le terrain des applications pour les environnements dits cloud-natifs, où les containers et les micro-services cohabitent et où les besoins d’optimisation logiciels sont forts. Les équipes d'exploitation peuvent par exemple utiliser le load balancer de Nginx pour améliorer la disponibilité et l'évolutivité des containers Docker, affirment certains experts.

Il y a un an, F5 qui, historiquement est positionné sur le hardware, a lancé une version multi-cloud de sa technologie, appelée BIG-IP Cloud Edition. Le produit comprenait un load balancer et des composants de sécurité.

La société a également ajouté le support de Nginx à sa console d’administration BIG-IQ - une façon de reconnaître « la valeur indélébile de Nginx et d'autres technologies open source pour certaines situations », souligne Shamus McGillicuddy, analyste chez Enterprise Management Associates.

« La prochaine étape logique, si vous avez décidé de cohabiter avec Nginx plus étroitement, était donc de posséder Nginx », ajoute l’expert. « Désormais, F5 peut maîtriser plus en avant l'environnement client et y ajouter de la valeur grâce à des intégrations entre les plateformes. »

Maintien du projet open source

F5 confirme maintenir la proximité de Nginx avec la communauté open source. « F5 s'engage à 100 % dans l'innovation continue tout comme à augmenter ses investissements dans le projet open source Nginx », a d’ailleurs affirmé François Locoh-Donou, PDG de F5, dans un billet de blog.

Igor Sysoev, co-fondateur de Nginx, a développé la technologie qu’il a versée dans l’open source en 2004. Plus de 375 millions de sites web l’utilisent aujourd’hui. Accompagné de Maxim Konovalov, co-fondateur de la société et de Gus Robertson, le Pdg, il dirigera les activités de Nginx sous pavillon F5, a confirmé, François Locoh-Donou.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close