Tierney - stock.adobe.com

Sécurité macOS : Jamf s’offre Digita Security

L’éditeur spécialiste de l’administration de parcs de terminaux signés Apple vient d’annoncer le rachat de cette jeune pousse co-fondée par un expert renommé de la sécurité de macOS, Patrick Wardle.

Jamf fait l’acquisition de Digita Security. Dans un communiqué de presse, le spécialiste de l’administration de parcs Mac explique vouloir ainsi compléter son offre avec des produits de sécurité conçus spécifiquement pour macOS.

De fait, Digita Security est à l’origine de plusieurs outils spécialisés, à commencer par GamePlan, une solution de protection des terminaux macOS basée sur la surveillance des activités malicieuses, d’XPlorer, un service de suivi en continu des mises à jour des signatures et listes noires poussées par Apple à ses utilisateurs, ou encore UXProtect, une interface permettant d’explorer la configuration du moteur XProtect de détection de maliciels de macOS, mais également de l’étendre ou encore de lancer des analyses à la demande. Digita Security propose également un outil d’alerte d’actions malicieuses, sur les ordinateurs portables Apple laissés sans surveillance, connecté à une application pour iPhone.

GamePlan ne manque pas d’originalité : il utilise l’API GameplayKit de macOS pour ses traitements et fonctionne dans l’espace utilisateur fourni par le système d’exploitation, à l’opposé d’outils de sécurité concurrents s’appuyant sur des extensions de noyau. De quoi lui permettre d’être indifférent aux évolutions prévues par Apple pour son futur macOS Catalina en termes de verrouillage du système. Et accessoirement, Digita Security travaille déjà à la mise à profit du framework de sécurité de l’hôte qu’apportera macOS 10.15.

Digita Security a été fondé en 2017 par Josh Stein, son PDG, Jon Malm, son directeur technique, et Patrick Wardle, son directeur de recherche. Ce dernier est particulièrement bien connu de la communauté macOS pour les outils de sécurité qu’il développe de longue date et propose gratuitement sur son site Web Objective-See. Là, on trouve notamment un outil de surveillance des activités susceptibles de trahir la présence d’un rançongiciel, d’un logiciel espion, ou encore d’un maliciel cherchant à assurer sa persistance sur le système.

Mais les trois créateurs de Digita Security se connaissent de longue date. Ils ont travaillé ensemble à la NSA, chez Vulnerability Research Labs, ou encore IronNet Cybersecurity. Pour Patrick Wardle, ce rachat par Jamf « est un rêve qui se réalise », celui de pouvoir aller passer à la vitesse supérieure dans leurs efforts de sécurisation de macOS pour les entreprises.

Jamf prévoit de rhabiller les produits de Digita Security à sa marque et de les proposer à ses clients soit de manière autonome, soit comme complément du reste de son offre. L’intégration commerciale fera l’objet d’une communication ultérieure. Déjà, toute l’équipe de Digita Security – cinq personnes – a rejoint les rangs de Jamf.

Pour approfondir sur Protection du poste de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close