neirfy - stock.adobe.com

Où en est le Mac en entreprise ?

L'expérience des employés est l'un des moteurs Mac d'entreprise les plus récents, mais la dynamique sous-jacente s'est développée depuis des années.

MacOS Catalina est sorti il y a un mois, début octobre. C’est l’occasion de se pencher sur l'état du Mac dans le monde de l'entreprise. Et cela commence par l’évolution du système d’exploitation client d’Apple. Ce dernier est en train de passer d'un ancien modèle où tout était ouvert et où un agent d’administration pouvait simplement s’installer et faire tout ce qu'il voulait, à un système beaucoup plus verrouillé et sécurisé par défaut, comparable à un OS mobile, au point d’être administré de la même manière.

Certains des changements qui en découlent peuvent être douloureux. Quand Apple ferme la porte à une technique d’administration, c’est définitif. Et, Apple est plutôt bon pour faire en sorte que l’on garde macOS bien à jour.

En même temps, le rythme et la stratégie d'Apple sont assez prévisibles : les grosses mises à jour ont lieu exactement une fois par an et Apple donne des indices, cousus d’un fil blanc plus ou moins épais, au moins un an ou deux à l'avance, à la fois directement et indirectement.

Du côté des éditeurs

Sans surprise, les spécialistes de l’administration des Mac sont loin de se reposer sur leurs lauriers. Et cela commence par Jamf, dont le nom est synonyme d’administration de Mac. Selon son dernier communiqué de presse, l’éditeur assure compter 35 000 clients, pour 15 millions d'appareils Apple. L’an dernier, sa base installée se limitait à 18 000 clients. En 2015, ils étaient un peu moins de 6 000. La progression est impressionnante, mais le marché ne se limite pas à Jamf.

Il faut aussi compter avec des éditeurs tels que Fleetsmith, Addigy, SimpleMDM, ou encore Mosyle. Et ce n’est pas tout. L’administration des Mac constitue également une priorité pour les acteurs de la gestion unifiée des terminaux (UEM) tels que VMware et MobileIron. Microsoft mise sur les partenariats, en s'associant à Jamf ; Citrix propose un MDM pour macOS, mais s'associe à Addigy pour une gestion plus approfondie basée sur des agents.

Que font les entreprises ?

Si beaucoup d’entreprises ignorent encore les Macs, les chiffres du seul Jamf mettent en évidence une courbe d’adoption plus raide aujourd’hui. Mais à quoi est imputable ce changement ? Il semble que la volonté d'offrir une meilleure expérience à l'employé soit réelle, et fournir des appareils macOS comme alternative à Windows en est l’un des effets.

Généralement, il s'agit de programmes « choisissez votre propre appareil », dans le cadre desquels l'entreprise décide de prendre en charge officiellement plusieurs modèles de PC et de Mac, et les employés peuvent simplement choisir de se voir attribuer un Mac.

Certes, il est possible de se contenter d’enrôler un Mac dans un outil de MDM pour assurer une administration de base. Cependant, une administration complète nécessite toujours un agent, une connaissance du packaging des applications, une stratégie de sécurité, etc. L’administration des Mac reste un domaine de niche. Du coup, la communauté des administrateurs Mac est très dynamique, et il y a beaucoup de conférences sur le terrain.

Mais si les plateformes dédiées au Mac sont très populaires, les solutions d’UEM ont l'avantage d'être plus intégrées. Avec elles, il est possible d’appliquer des stratégies et d’obtenir une visibilité homogène.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close