Tierney - stock.adobe.com

HP Adaptive Device Management, pour gérer jusqu’aux applications patrimoniales

La solution va permettre de combiner SCCM et Intune pour administrer les postes de travail Windows. HP y ajoute quelques fonctionnalités maison.

En Novembre, HP a annoncé Adaptive Device Management, un service en mode cloud d’administration de postes de travail Windows dont le lancement est attendu pour le premier semestre 2020. Un programme à destination d’une population de test est attendu prochainement.

Ce nouveau service s'inscrit dans la continuité du partenariat entre HP et Microsoft. L’Adaptive Device Management vise à offrir aux entreprises la possibilité de migrer vers le cloud pour une administration moderne de leurs postes de travail, mais sans laisser de côté leurs applications patrimoniales. Le service est destiné aux grandes entreprises d’au moins 2 500 collaborateurs.

HP a développé Adaptive Device Management après avoir lancé son offre de poste de travail en mode service. Avec celui-ci, le constructeur visait les environnements de travail modernes. Mais il a constaté que de nombreux clients n’étaient tout simplement pas encore prêt pour en tirer pleinement profit.

L'Adaptive Device Management englobe Intune et System Center Configuration Manager (SCCM) dans un service administré auquel HP ajoute quelques offres de services supplémentaires. Il permet aux entreprises possédant des applications patrimoniales de passer au cloud suivant la solution de co-administration de Microsoft, mais avec plus d’élasticité et, en prime, l’administration à distance. Dans le cadre de cette offre, HP prend à sa charge les tâches récurrentes d’administration des postes. Les applications sont envoyées à HP, qui se charge leur distribution.

HP qualifie Adaptive Device Management d’expérience de l’administration moderne hybride : Intune gère les applications modernes, tandis qu'un SCCM hébergé sur Azure s’occupe des applications patrimoniales. HP n’entre pas véritablement dans le détail de la construction technique de son offre, mais revendique « un concept d’architecture développé en interne » qui laisse croire à l'application qu'elle s’exécute localement sur le poste de travail.

Il n’est toutefois pas impossible de spéculer sur l’approche employée : une façon de parvenir à ce résultat consiste à fournir à l'instance de SCCM hébergée sur Azure un référentiel d'applications, poussé de là vers les postes de travail, avec en coulisses quelques astuces réseau afin d’éviter les perturbations.

HP Adaptive Device Management s’appuie sur Intune pour l'application des stratégies, migrant les stratégies de groupe historiques vers un modèle d’administration plus moderne, pour en simplifier l’administration.

HP met en outre à profit ses outils TechPulse et Microsoft Desktop Analytics pour obtenir une vision complète du déploiement client, tout en veillant à ce que tous les postes restent fonctionnels et conformes. HP peut ainsi, par exemple, disposer d’informations sur le BIOS de chaque terminal, pour s'assurer qu'il reste à jour.

Avec Adaptive Device Management, si un PC doit être remplacé, l'utilisateur doit pouvoir disposer à nouveau de son environnement de travail en l’espace d’une demi-heure, selon HP, sur un nouveau poste. Le groupe utilise Autopilot et ses services d'usine pour disposer d’une image de base propre de Windows 10 installée sur les nouveaux PC prêts à l'emploi. De son côté, l'utilisateur a juste à ouvrir une session sur son nouveau poste de travail avec son compte Azure Active Directory pour que ses applications lui parviennent. La gestion des appareils défaillants dépend ensuite du contrat signé entre le client et HP.

Pour des raisons de sécurité, HP fournit une protection et une surveillance des menaces renforcées par le matériel. Adaptive Device Management doit aider à s’assurer que les appareils restent conformes aux politiques internes, et HP peut résoudre à distance les défauts de conformité. Mais le constructeur ajoute à cela différentes couches de sécurité, mettant ainsi notamment à profit le rachat de Bromium en septembre dernier. HP propose également son service Proactive en complément, moyennant des frais supplémentaires. HP prévoit de facturer Adaptive Device Management par machine administrée et par mois.

Pour approfondir sur Administration des postes de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close