JKstock - stock.adobe.com

Que cache le concept de terminal en mode service

De nos jours, tout est service, tout est accessible à l’abonnement. Pour les administrateurs des postes de travail, le terminal en mode service est une tendance importante.

A mesure que de plus en plus d'entreprises adoptent des modèles de service, même l'achat de matériel informatique passe au modèle de l'abonnement. Mais qu'est-ce que cela signifie pour les administrateurs qui gèrent l’équipement des utilisateurs finaux et pour les collaborateurs qui s’en servent ?

Microsoft, en particulier, a modifié bon nombre de ses offres au cours des dernières années, pour passer au mode service. Windows s’inscrit dans cette logique depuis la sortie de Windows 10. L’éditeur pousse également la version service de sa suite de productivité, Office 365. Certains utilisateurs du VDI se sont tournés vers les ordinateurs de bureau en tant que service, avec le DaaS. Et les technologies basées sur le cloud deviennent la norme pour de nombreuses configurations d'infrastructure.

L'intérêt des entreprises et les options pour le terminal en mode service, ou le PC en mode service, sont un peu plus récents. En 2016, HP Inc. a lancé son programme « Device-as-a-Service ». La même année, IDC estimait qu'environ 25 % des décideurs IT étudiaient les programmes de PCaaS. Depuis, de nombreux constructeurs, comme Dell et Lenovo, s’y sont mis. L'adoption réelle du modèle resterait toutefois faible, selon les données de Dell et d'IDC.

Toutefois, les constructeurs, leurs partenaires distributeurs et les entreprises peuvent tirer de nombreux avantages de ce modèle. Comme pour tous les services par abonnement, ces programmes permettent aux entreprises d'acheter des ordinateurs de bureau, des ordinateurs portables et/ou des terminaux mobiles selon leurs besoins réels et d’ajuster leur parc de manière flexible suivant l’évolution de ces besoins et les fluctuations d’effectifs. Mais ce n’est pas le seul avantage. Il faut également compter avec une gestion du cycle de vie des terminaux simplifiée.

Le modèle du terminal en mode service peut également aider les entreprises à adopter et supporter un plus grand éventail d'appareils. En février, HP a ajouté à son programme le support des iPhone, iPad et Mac : les entreprises peuvent ainsi proposer un éventail d’appareils plus riche à leurs utilisateurs, sans avoir à multiplier les fournisseurs.

Le PC sous Windows reste le poste de travail dominant dans l'entreprise, mais les programmes qui incluent des terminaux alternatifs, comme ceux d’Apple, peuvent intéresser les services informatiques qui n'ont pas beaucoup d'expertise dans l’administration de ces alternatives. Avec l'appareil en mode service, l'informatique peut compter sur son fournisseur pour des tâches de support et de maintenance plus complètes. Avec une demande accrue des utilisateurs pour des appareils grand public dans l'entreprise, ce modèle pourrait être un moyen d'aider l'informatique à s’adapter.

Les services informatiques ont encore besoin d'outils d’administration des terminaux et des appareils mobiles (EMM) pour contrôler et sécuriser ces équipements. Microsoft l’a bien compris : avec l’aide de ses partenaires, c’est bien une offre complète, intégrant le volet administration des équipements, qu’il veut proposer aux entreprises avec son programmeMicrosoft Managed Desktop.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close