Data-Driven Marketing : IDAIA lance son portail API Data Store

Le groupe bordelais IDAIA spécialisé dans les données marketing a lancé récemment le portail API Data Store. Les API REST deviennent pour lui une potentielle nouvelle source de revenus.

IDAIA, anciennement CARTÉGIE, est un groupe bordelais spécialisé depuis 30 ans dans les données marketing, dans l’audit et dans l’enrichissement de bases de données client. Il revendique pas moins de 47 millions de profils clients BtoC. Ces profils sont formés à l’aide de données personnelles comme les adresses postales, emails, les numéros de téléphones fixes et mobiles. Dans le secteur BtoB, le groupe dispose des données sur 11,8 millions d’entreprises.

Suite de l'article ci-dessous

Ces précieuses informations basées sur plus de 300 critères, le groupe les exposait jusqu’alors à certains de ses clients via des API SOAP depuis 2 006 comprises dans l’offre CLEAN WebServices. « La première API permettait d’associer des numéros SIRET avec les entreprises correspondantes », précise Goulwen Pichot de Champfleury, chef de produit au sein du groupe IDAIA. Il en charge des solutions Web Tracking BtoB et API.

« Nous nous sommes aperçus qu’il y avait un besoin criant d’optimisation de processus. Notre activité phare, c’est la vente de données. Nous avons considéré qu’il y avait besoin d’apporter de l’enrichissement et du nettoyage automatisés sans passer par une prestation de services », ajoute-t-il.
Après l’ajout de quatre API en 2012 (RNVP – Restructuration Normalisation Validation Postale –, enrichissement technologique, annuaire inversé, géocodage), d’une autre en 2016, IDAIA s’était attelé au développement de nouvelles fonctionnalités JavaScript en 2017. Cdiscount Pro, Fraikin, lesEcho.fr, ou encore EDF font partie des utilisateurs de ces interfaces de programmation.

IDAIA fait le choix d’une architecture open source

En 2020, le spécialiste du « data driven marketing » passe une nouvelle étape et acte la refonte de ses API en adoptant la technologie REST. L’occasion pour la société bordelaise de lancer une nouvelle offre nommée API Data Store, mise en œuvre en quatre mois. Il s’agit d’une place de marché à partir de laquelle les clients d’IDAIA peuvent retrouver 17 API dédiées aux activités BtoB et BtoC. Certaines de ces interfaces sont applicables en Back-End (ERP, CRM, outil de gestion), tandis que d’autres le sont en Front-End (application web, sites internet).

Toutes sont documentées à l’aide de Swagger et OpenAPI en français et en anglais dans le but de faciliter la tâche des développeurs. Les API sont accessibles via le protocole HTTPS et acceptent les requêtes POST (transmission) ou GET (réception). Les données sont transmises au format JSON dans le cadre de requêtes POST. Pour les déployer, IDAIA recommande que la clé API soit utilisée pour des appels côté serveur.

« Notre stratégie consiste à ouvrir notre capital de données à nos clients et à nos partenaires. Auparavant, nous étions assez restrictifs. Nous avons souhaité à travers ce portail montrer l’étendue de notre savoir-faire pour accompagner les entreprises sur les bonnes pratiques afin qu’ils actualisent régulièrement leurs bases de données », explique Goulwen de Champfleury.

Selon le responsable, cela permet de livrer des clients retail à la bonne adresse, de faciliter le travail des collaborateurs quand ils saisissent les données et de « s’adresser à une clientèle plus large ». L’une des nouvelles API permet de vérifier l’identité des personnes connectées sur un service BtoC en comparant les informations avec celles contenues dans les bases de données d’IDAIA. Une autre facilite la recherche d’entreprises via les noms de ses marques. « Nous proposons également des développements spécifiques pour répondre aux besoins de nos clients », ajoute le chef de produit.

Un modèle économique « as a service »

Il évoque également le fait que la place de marché apporte une forme de clarté pour les commerciaux d’IDAIA qui bénéficient d’un catalogue pour présenter les services auprès des clients. « N’importe qui peut s’inscrire gratuitement sur API Data Store, 100 crédits sont offerts afin de pouvoir tester nos services pendant un mois en utilisant la documentation fournie ». Néanmoins, la plupart des API construites avec des briques Open Source sont payantes puisqu’elles sont liées aux données marketing proposées par le groupe.

IDAIA propose trois formules (Start, Pro ou Business) associées à un abonnement fixe de 1 200 euros HT par API. Le prix varie selon le volume d’appels API, de recherche et de résultats. Le groupe propose des tarifs spécifiques quand ces volumes sont importants.

Le groupe bordelais propose également un site de démonstration pour prouver l’intérêt de ces services auprès des directions métiers. Actuellement, le démonstrateur présente dix cas d’usage, dont l’enrichissement de CRM. « Les directions métiers sont de plus en plus demandeuses de ce type de solutions. Il faut pouvoir leur montrer des applications pratiques », considère notre interlocuteur.

Le tout jeune portail API Data Store n’accueille pour l’instant que les API d’IDAIA. « Nous voulons travailler avec des partenaires, l’hébergement de leur API sur la plateforme est une possibilité. Nous ne sommes pas fermés à ce type de réflexion, mais aujourd’hui cela reste uniquement réservé à nos offres », déclare Goulwen de Champfleury. Le groupe français compte ajouter de futures interfaces de programmation développées à l’aide de méthodes de l’approche Agile. Il explore des moyens d’automatiser des tâches d’ingestion et de nettoyage de données.

Les anciennes interfaces sont pour l’instant maintenues. « C’est au client de décider s’ils ont besoin de migrer ou non depuis leur(s) passerelle(s) SOAP. Par ailleurs, ils peuvent également tester nos nouvelles API REST », considère le responsable. Le groupe communique auprès de ses clients pour leur prouver les avantages de passer en REST. C’est un changement qui n’est pas anodin, car il implique un changement d’architecture.

Pour Goulwen de Champfleury, cette notion d’ouverture technologique et commerciale est une tendance qu’il perçoit depuis environ trois ans. « En tant que marketeur, nous réfléchissons à ouvrir une solution avant même de la créer. Cela permet de s’interconnecter avec des services experts ». Ce phénomène ne concerne pas seulement les spécialistes de la donnée ou les éditeurs de logiciels. D’autres entreprises comme Air France KLM ou la MAIF se sont lancées dans une approche similaire.

Pour approfondir sur API

Close