shotsstudio - stock.adobe.com

Conformité RGPD : des chantiers encore en cours (clubs utilisateurs SAP et Oracle)

D’après une étude commune des clubs utilisateurs français de SAP et d’Oracle, six entreprises sur sept considèrent que, deux ans après l’entrée en vigueur du RGPD, il y a encore beaucoup d’actions à mener en interne.

C’est l’enseignement principal d’une enquête menée par les clubs utilisateurs francophones de progiciels (SAP et Oracle) auprès de 134 entreprises membres : la mise en conformité au RGPD n’est pas achevée deux ans après son entrée en vigueur. Six sociétés sur sept considèrent en effet qu’il y a encore des actions à mener, en priorité sur des questions d’organisation interne.

Suite de l'article ci-dessous

En novembre 2019, les clubs utilisateurs de solutions Oracle (Association des Utilisateurs Francophones d’Oracle – AUFO – J.D. Edwards et PeopleSoft) et l’USF (Utilisateurs SAP Francophones) ont confié à l’institut de sondage Ipsos le soin de mener une enquête auprès de leurs adhérents, sur le thème : « RGPD : où en êtes-vous ? ».

Les résultats montrent néanmoins que même s’ils sont encore largement en cours, les chantiers ont avancé. Près de 60 % des répondants disent par exemple avoir été impliqués ou consultés sur le RGPD dans leur entreprise. 89 % disent avoir été informés ou sensibilisés par des actions de communication ou de sensibilisation interne.

Et surtout, 84 % déclarent qu’un Registre de traitement a été réalisé au sein de leur organisation.

Un point critique reste la relation avec les éditeurs. À la question « sur les clauses contractuelles RGPD, quelles ont été les possibilités de négociation de votre organisation avec les éditeurs de logiciels et les intégrateurs ? », les avis sont très partagés. Environ 40 % des personnes impliquées dans la mise en œuvre déclarent qu’elles ont eu des possibilités d’actions de négociations « assez bonnes ou excellentes »… contre 37 % qui disent exactement le contraire.

Enfin, les chantiers étant encore en cours, la demande pour des bonnes pratiques, des aides et des cadres standardisés reste forte : 73 % (et 78 % des personnes impliquées) souhaiteraient ainsi disposer d’une liste d’écueils et de pièges contractuels à éviter. Et 60 % voudraient avoir accès à un répertoire de clauses RGPD standard.

« La mise en œuvre du RGPD soulève encore aujourd’hui des problématiques concrètes au sein des entreprises. »
Présidents clubs utilisateurs français de SAP et d’Oracle

« Cette enquête démontre que, bien loin d’être terminée, la mise en œuvre du RGPD soulève encore aujourd’hui des problématiques concrètes au sein des entreprises », concluent les quatre présidents respectifs des associations dans une déclaration commune.

Vincent Brillot (Groupe Francophone des Utilisateurs J.D. Edwards), Jean-Jacques Camps (AUFO), Cédric Jublot (Club des Utilisateurs PeopleSoft) et Gianmaria Perancin (USF) qui s’engagent par ailleurs « en tant qu’associations d’utilisateurs [à] statuer sur l’organisation, les moyens et le calendrier à mettre en œuvre pour répondre aux demandes de [leurs] adhérents afin d’être en mesure de proposer des bonnes pratiques et actions collectives au bénéfice du plus grand nombre ».

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

- ANNONCES GOOGLE

Close