whitestorm - Fotolia

Visioconférence : Rainbow se refait une (petite) beauté

Affichage retravaillé des flux vidéo, doublement du nombre de participants en simultané, algorithme de gestion des temps. La solution de communication unifiée d’Alcatel-Lucent Enterprise progresse. En attendant les webinaires et le chiffrement de bout en bout.

Dans la famille des alternatives françaises à Zoom et à Microsoft Teams, Alcatel-Lucent Enterprise vient d’annoncer qu’il avait retravaillé l’interface de sa solution Rainbow, tout en apportant plusieurs nouveautés à son outil de visioconférence et de collaboration (UC).

Suite de l'article ci-dessous

Avec cette nouvelle UI, l’éditeur revendique désormais une ergonomie plus « épurée », plus « simple et intuitive ».

Rainbow double son nombre de participants en simultané

Concrètement, la nouveauté la plus importante reste l’affichage des flux vidéo. À présent, à l’instar des autres applications de visioconférence, c’est bien la vidéo de l’intervenant qui est affichée automatiquement à tous les autres participants (ce qui n’était pas forcément le cas dans la précédente version de Rainbow).

Quant à l’affichage multiple, la mosaïque monte à 12 vignettes. La solution passe également à 120 participants possibles simultanément, contre une soixantaine précédemment.

Nouvelle grille d'affichage des flux vidéos de Rainbow d'Alcatel Lucent Entreprise
Nouvelle grille d'affichage des flux vidéos de Rainbow d'Alcatel Lucent Entreprise

 

Côté audio, Rainbow va par ailleurs intégrer des algorithmes de contrôle de la qualité audio pour prévenir l’usager lorsqu’un souci de qualité réseau intervient.

Dans les algorithmes encore, un moteur d’intelligence artificielle appliquée au suivi de l’activité des participants devrait permettre une régulation automatiquement des temps de parole. Une fonctionnalité qu’Alcatel-Lucent Enterprise qualifie « d’unique ».

Vers le chiffrement de bout en bout

En plus de ces mises à jour, l’éditeur français promet d’ores et déjà deux autres avancées dans les mois qui viennent.

La première, très dans l’air du temps, concerne le chiffrement de bout en bout. Rainbow s’appuie sur WebRTC et sur l’infrastructure d’OVH (même si d’autres options sont possibles, à la demande du client). Et bien qu’ayant une filiale aux États-Unis, l’entreprise n’est pas soumise au droit américain (un point qu’elle a récemment assuré au MagIT). La solution Rainbow est donc parfaitement souveraine. Mais Alcatel-Lucent Enterprise entend aller plus loin.

« L’intégrité des données est un élément critique. Nous mettons au point un modèle de cryptage (sic) de bout en bout pour les conversations audio et vidéo. [Il] sera disponible au dernier trimestre 2020 », s’engage Moussa Zaghdoud, EVP d’Alcatel-Lucent Enterprise Cloud Communication Business Division.

Ce chiffrement de bout en bout utilisera la future fonctionnalité Insertable Streams de WebRTC.

Et vers le webinar

Deuxième promesse : un mode webinar. Cette fonctionnalité de réunion avec un très grand nombre de participants vise les communications à grande échelle (réunion d’actionnaires, séminaires internes, etc.).

« Nous travaillons sur d’autres développements comme le mode webinaire », confirme Samuel Tourbot, qui dirige le Business Engine Cloud d’Alcatel-Lucent Enterprise. « Rainbow permettra d’accueillir jusqu’à 1 000 participants dans une conférence début 2021 » ajoute Moussa Zaghdoud.

Le responsable promet également « jusqu’à 50 vidéos simultanées en mosaïque avant la fin de l’année ».

Rainbow fait partie du Magic Quadrant de Gartner dans la catégorie UCaaS. Il y figurait en tant que « Niche Player » dans l’édition 2019 (l’édition 2020 sortira cet été). Une des particularités de Rainbow – mise en avant par Alcatel-Lucent Enterprise – est sa capacité à être encapsulé dans des applications (via des APIs). L’éditeur revendique aujourd’hui plus de deux millions d’utilisateurs.

« La nouvelle version est mise en production la semaine prochaine avec un déploiement progressif sur les différents continents », précise Samuel Tourbot au MagIT.

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

Close