somartin - Fotolia

IaaS : l’essor chinois (Gartner)

AWS est toujours numéro un d’un marché encore dominé par les fournisseurs américains (avec Microsoft et Google). Mais les concurrents chinois affichent des ambitions plus fortes et des résultats plus solides que jamais.

Le marché mondial de l’infrastructure à la demande (le IaaS) continue de croître. Selon une étude de Gartner, ce segment du cloud a connu une progression de 37,3 % en un an, passant de 32,4 milliards de dollars en 2018 à 44,5 milliards en 2019.

Suite de l'article ci-dessous

Sid Nag, analyste du Gartner, estime que cette croissance continue et très forte montre à quel point les migrations vers le cloud restent une priorité pour les DSI. Un des points clefs de cette tendance serait que les entreprises comprennent de plus en plus que les technologies émergentes fonctionnent mieux – et impliquent souvent – des infrastructures hébergées, élastiques et évolutives (scalables).

« Le cloud est un catalyseur pour la mise en pratique de technologies comme l’intelligence artificielle et l’apprentissage statistique (machine learning) ou la 5G [et l’IoT], par exemple », illustre-t-il. « En fait, chacune de ces technologies nécessite une infrastructure évolutive, élastique avec de très grandes capacités – exactement ce qu’est le IaaS en cloud public, ce qui explique la forte croissance de ce marché ».

La tendance de 2019 ne montrerait aucun signe de ralentissement en 2020, poursuit Sid Nag, alors que la pandémie de coronavirus continue de se propager.

« Lorsque les entreprises ont été obligées de déplacer leurs applications vers un cloud public en raison de la pandémie, elles ont réalisé ses véritables avantages. Et il est peu probable qu’elles changent de cap » prévoit l’analyste de Gartner. « Dans les phases de reprise [de l’activité] ou de rebond [de la pandémie], les DSI constatent qu’ils n’ont pas besoin de ramener ces workloads sur site (on prem). Ce qui augmentera encore les dépenses cloud ». Sid Nag évoque également « de nouvelles applications autour de la collaboration hébergée dans le cloud » qui s’appuient elles aussi sur des IaaS.

La Chine a fini de se réveiller

Amazon Web Services (AWS) continue de dominer le marché avec 45 % des revenus. Gartner estime que la filiale d’Amazon a généré 20 milliards $ sur les 44,5 milliards des dépenses mondiales dans le IaaS en 2019. 

En deuxième position, on retrouve Microsoft, dont les services IaaS auraient généré 8 milliards $. Pour Gartner, la majorité de ces ventes viendraient de clients nord-américains.

« L’offre IaaS de Microsoft a augmenté de 57,8 % en 2019, car l’éditeur sait tirer parti de sa présence commerciale [dans les grandes entreprises] et de sa capacité à co-vendre Azure avec d’autres produits et services Microsoft », analyse le Gartner.

Troisième leader américain, les revenus IaaS de Google Cloud sont passés de 1,3 milliard $ en 2018 à 2,4 milliards $ l’année dernière, dont près de la moitié provient là encore du marché nord-américain.

Dans le même temps, Gartner souligne l’empreinte croissante des acteurs chinois du cloud ; Alibaba Cloud et Tencent affichant tous les deux des progressions très importantes.

Alibaba, le leader du IaaS chinois, a vu ses revenus IaaS passer de 2,5 milliards $ en 2018 à 4 milliards $ en 2019. Tencent, le numéro 2 chinois, a lui vu son IaaS progresser de plus de 100 % au cours de la même période.

Pour Sid Nag, Tencent et Alibaba sont bien en passe de devenir des compétiteurs très sérieux pour le reste du marché du IaaS, et cela malgré les réticences et les actions du gouvernement américain envers les technologies d’origines chinoises et malgré les tentatives locales de cloud souverain comme GAIA-X en Europe.

« Il sera de plus difficile aux autres acteurs d’entrer sur le marché chinois, étant donné le marché hautement réglementé du pays », conclut l’analyste dans un euphémisme très diplomatique.

Pour approfondir sur IaaS

Close