Le PDG de Tableau Software nommé président d’AWS

Un ex d’Oracle et de SAP Concur, Mark Nelson, prend les commandes de Tableau. Il dirigeait jusqu’ici le développement produit de l’éditeur de DataViz. Le précédent CEO Adam Selipsky part diriger AWS. Des choix logiques selon les analystes.

Le patron de Tableau Software, Adam Selipsky, retourne chez AWS. Onze ans après avoir quitté le géant du cloud, il réintègre la branche IT B2B d’Amazon pour en prendre la direction et succéder à Andy Jassy qui vient, lui, d’être nommé à la tête de la maison mère du géant du e-commerce.

Suite de l'article ci-dessous

Adam Selipsky était entré chez AWS en 2005. Il y avait passé 11 ans en tant que vice-président des ventes et du marketing avant de partir continuer sa carrière chez Tableau.

Pendant les quatre années et demie qu’il a passées comme PDG de l’éditeur de logiciels de visualisation de données, la valeur de Tableau a quadruplé. Il a également pris part à son rachat par Salesforce en 2019.

L’ancien président d’AWS, Andy Jassy, a confirmé la nomination de son successeur Adam Selipsky dans un message adressé au personnel le 23 mars 2021. « Adam apporte avec lui une forte capacité d’analyse et sa vision, son obsession du client, ses compétences pour souder une équipe, sa faculté à développer la demande et son expérience de PDG, à l’équipe de direction d’AWS », écrit-il. « Et comme il a déjà occupé un poste important chez AWS pendant 11 ans, il connaît aussi très bien notre culture et nos métiers ».

Bien qu’AWS génère 51 milliards de dollars de revenus (la filiale IT est le véritable moteur financier d’Amazon), l’entreprise a encore un fort potentiel de croissance à concrétiser, poursuit Andy Jassy. « Il est facile d’oublier qu’AWS n’en est qu’au tout début de ce qui est possible », lance-t-il. « Moins de 5 % des dépenses IT mondiales sont actuellement investies dans le cloud ».

« Adam Selipsky a le bon profil. C’est sûr [...] Mais même s’il a connu un immense succès chez Tableau, diriger AWS est une autre paire de manches. »
Nick McQuireCCS Insight

Andy Jassy deviendra officiellement PDG d’Amazon.com au second semestre 2021. Il prendra le relais du célèbre fondateur de la société, Jeff Bezos, qui restera dans le groupe en tant que président exécutif (Executive Chairman). À ce poste, Jeff Bezos sera à la fois un conseiller très spécial d’Andy Jassy et à la tête du Conseil d’Administration.

Le nouveau revenu Adam Selipsky rejoindra AWS le 17 mai. Il aura « plusieurs semaines » pour s’adapter à son nouveau poste avant de devenir officiellement PDG « au cours du troisième trimestre ».

Pour Nick McQuire, du cabinet d’analyse du marché de l’IT CCS Insight, le choix d’Adam Selipsky est logique, mais il aura de nombreux défis à relever pour s’imposer. « Il a le bon profil. C’est sûr. Et le fait qu’il ait une connaissance approfondie de la culture de la “sauce secrète” d’AWS fait de lui un choix évident. Mais même s’il a connu un immense succès chez Tableau […] la gestion d’AWS est une autre paire de manches. Il sera très tôt mis à l’épreuve, étant donné les énormes changements qui se profilent à l’horizon dans le domaine du cloud ».

« L’un des grands défis qu’il devra relever sera aussi de gérer – avec Andy Jassy dans un premier temps – les turbulences qui s’annoncent. Amazon est confronté à des problèmes comme les lois antitrust, le respect des droits des travailleurs ou encore un activisme des employés en hausse », liste Nick McQuire. « La bonne nouvelle, c’est qu’en tant qu’ancien d’AWS, Adam Selipsky sera considéré comme une personne sûre – ce qui devrait rassurer les clients et contribuer à maintenir la confiance dans la marque AWS. Ce sera crucial au regard des problèmes à venir ».

Du côté de Tableau, Salesforce – la maison mère de l’éditeur de DataViz depuis son rachat en juin 2019 – n’a pas perdu de temps pour désigner le successeur d’Adam Selipsky. Il s’agira de Mark Nelson. Sa prise de fonction est immédiate.

« Mark Nelson est un vrai spécialiste du logiciel. Il possède une grande expertise en matière d’ingénierie, d’architecture et de technologie. »
Doug HenschenConstellation Research

Mark Nelson était jusqu’ici vice-président directeur chargé du développement des produits chez Tableau. Il a rejoint la société en 2018, en provenance de Concur (SAP) où il était directeur de la technologie.

Avant SAP Concur, Mark Nelson est resté 17 ans chez Oracle où il a occupé le poste de vice-président responsable de l’infrastructure cloud du géant du logiciel B2B.

Pour Doug Henschen, analyste principal chez Constellation Research, l’expérience de Mark Nelson dans la conception de logiciels et dans la direction d’équipe de développement, ainsi que sa présence dans plusieurs conseils d’administration d’éditeurs, fait de lui un successeur presque naturel d’Adam Selipsky.

« Mark Nelson est un vrai spécialiste du logiciel. Il possède une grande expertise en matière d’ingénierie, d’architecture et de technologie », constate l’analyste. « Il sait clairement apporter une cohérence entre ces éléments et adapter le produit avec les objectifs de l’entreprise ».

Pour approfondir sur IaaS

Close