zephyr_p - stock.adobe.com

Cyberattaque : le groupe La Martinière rejoint la trop longue liste de victimes

L’information d’une cyberattaque ayant frappé les éditions du Seuil se répand depuis 48h par le bouche-à-oreille. Renseignements pris, la maison-mère, Média Participations, semble affectée. Et c’est loin d’être la seule victime d’un mois qui semble déjà très intense.

Le téléphone sonne. Le standard peut prendre les appels. Mais les mises en relations directes avec les interlocuteurs sont impossibles. « Pas de mail, pas de réseau, pas d’Internet… c’est compliqué », peut-on s’entendre expliquer. Et c’est ainsi depuis le mardi 13 avril. Les collaborateurs de l’entreprise semblent avoir été informés qu’une cyberattaque est survenue. Nous avons tenté de joindre la direction de la communication, sans succès à ce stade.

Le cas n’est malheureusement pas isolé et ne fait qu’allonger une liste de victimes, en France, déjà particulièrement longue, deux semaines seulement après le début du mois d’avril. Hier, 14 avril, c’était au tour du spécialiste des liaisons cuivre, fibre et réseaux IP Azenn de mettre son informatique à l’arrêt. Là encore, plus de messagerie électronique. Une cyberattaque de plus. Encore un ransomware, nous précisent nos sources, sans que cela relève pour autant de la surprise.

De fait, le début de ce mois d’avril semble particulièrement intense sur le front de la menace informatique : l’université de Montpellier, Vallauris Golf-Juan, Würth France, l’hôpital de Saint-Gaudens, l’armateur Bourbon, Isle-sur-la Sorgue, Morières-lès-Avignon, In Extenso, Élancourt, Gazocéan, et donc Média Participations ainsi qu’Azenn.

Nous avons notamment soumis cette liste à Advens, I-Tracing, Intrinsec et Synetis afin de savoir s’ils comptaient d’autres interventions, depuis le début du mois, en plus de ces cyberattaques. Il y en a eu quatre pour le premier, deux graves pour le second, 5 pour le troisième, et autant pour le quatrième. Cyrille Barthelemy, PDG d’Intrinsec, est clair : « nous constatons la même tendance haussière dans le volume de demandes d’interventions depuis la fin de la semaine dernière ». Principales menaces, selon ses observations : Ryuk, Contri et Darkside.

Au total, il faut compter plus de 25 de cyberattaques graves ayant touché des organisations hexagonales en l’espace de moins de deux semaines. Sur l’ensemble du mois de mars, nous n’en avions pas compté autant.

Pour approfondir sur Menaces informatiques

Close