coroichi - Fotolia

Confluent Platform 7 passe à l’ère hybride

La semaine dernière, Confluent a présenté la septième version de Confluent Platform, sa plateforme de gestion d’événements. Outre l’intégration des capacités de Kafka 3.0, l’éditeur veut faciliter le déploiement des flux événementiels hybrides.

Confluent a annoncé la disponibilité générale de la fonction Cluster Linking dans Confluent Platform. Elle assure une connexion entre Confluent Platform, sa solution on-premise, et Confluent Cloud, sa plateforme SaaS.

« En réalité, la plupart des organisations ont probablement des architectures d’information hybride ou multicloud », déclare David Menninger, analyste chez Ventana Research.

Les flux événementiels sont majoritairement hybrides

Selon l’analyste, Vantana Research a publié une étude visant à démontrer que près des deux tiers (63 %) des entreprises avaient déjà adopté des architectures hybrides ou multicloud.

Malheureusement, la majorité des éditeurs n’ont pas fait grand-chose pour proposer des produits qui couvrent ces déploiements mixant instances sur site et dans le cloud, dixit David Menninger. Il note qu’en général, la terminologie hybride ou de multicloud signifie que le même produit peut coexister sur site et sur les plateformes de différents fournisseurs de cloud.

« Confluent a reconnu la nécessité de relier ces instances entre elles et de les traiter comme une seule plateforme commune », déclare l’analyste.

Addison Huddy, directeur Product Management chez Confluent, rappelle que la fonction Cluster Linking est disponible dans Confluent Cloud et Confluent Platform. Selon le responsable, cela permet de bâtir « un pont » entre les environnements on premise et ceux dans le cloud, afin d’accélérer les transferts de données entre ces deux types d’instances. Selon Addison Huddy, Cluster Linking repose sur le mécanisme de réplication des brokers Kafka, une technologie utilisée de longue date pour répliquer les données entre les nœuds locaux de cette architecture Pub/Sub.

Le directeur Product Management assure que Confluent a profité de son expérience dans la construction et le déploiement de Kafka et a amélioré la réplication des brokers afin d’activer la fonction de Cluster Linking dans les environnements on-premise et cloud. « Ce sont donc les mêmes données à deux endroits qui sont synchronisées, en temps réel », assure M. Huddy. « Nous faisons en sorte que nos plateformes s’exécutent dans tous les environnements et que l’on puisse les lier entre elles. »

Confluent Control Center offre une visibilité sur les flux hybrides

Outre l’ajustement du langage de requête ksqlDB et le support amélioré pour Ansible et Kubernetes, Confluent Platform 7.0 est également dotée d’une nouvelle fonctionnalité appelée Confluent Control Center, qui permet d’assurer la visibilité et le contrôle des environnements hybrides.

Confluent Cloud a déjà un tableau de bord qui affiche toutes les mesures de performance des clusters Confluent qui s’exécutent dans le cloud. Mais Addison Huddy indique que certaines organisations voulaient la même visibilité sur leurs clusters sur site.

Avec le Confluent Control Center, Addison Huddy affirme que les utilisateurs peuvent maintenant envoyer des métriques en provenance des instances sur site vers Confluent Cloud, permettant ainsi d’obtenir une supervision et une visibilité sur tout problème de performance. « Nous avons des clients qui ont commencé dans le cloud, mais la grande majorité des entreprises ont démarré leurs activités en achetant des serveurs et en louant des racks dans un centre de données », déclare-t-il. « Ce que nous constatons, c’est que ces clients veulent passer au cloud ».

Favoriser la migration des architectures Kafka vers le cloud

C’est tout l’intérêt du Cluster Linking selon Lucas Sterna, data engineer chez Sfeir. « Cette possibilité de “bridger” un Kafka sur une plateforme cloud est importante. Dans le cadre d’une migration vers le cloud, cela permet de ne pas subir d’interruption de services et de transférer progressivement les flux déployés historiquement sur site », remarque-t-il.

Ces enjeux de migration vers le cloud expliquent en partie le partenariat annoncé au début du mois d’octobre 2021 entre l’ESN Sfeir et Confluent. « Nous avons besoin d’experts des solutions des fournisseurs de cloud », déclare Éric Ortiz, directeur Alliances et Business Development SEMEA chez Confluent auprès du MagIT.

« Ce serait une erreur de penser qu’il n’y a pas un travail de modélisation de données et des échanges à faire. L’entreprise doit encore mettre en place une gouvernance des données et des flux. »
Olivier LaplaceArchitecte avant-vente chez Confluent en France

Si l’éditeur vient de mettre à jour Confluent Platform, il met surtout en avant son service SaaS Confluent Cloud. « Chez Confluent, nous avons travaillé non pas à construire un service managé, mais à rendre Apache Kafka “cloud native” », vante Olivier Laplace, architecte avant-vente chez Confluent en France. « Nous parlons ici véritablement d’un service SaaS doté de capacités élastiques et serverless. Il ne s’agit pas seulement de faciliter le déploiement d’instances, mais d’offrir un service assurant des temps de latence, des degrés de persistance ou encore des débits entrants/sortants ».

En revanche, ce service managé ne répond pas à toutes les problématiques des entreprises, ce qui justifierait le partenariat avec Sfeir. « La complexité que l’on perd en passant sur un service managé, on la retrouve sur d’autres éléments : la sécurité et le réseau, par exemple », affirme Éric Ortiz.

« Ce serait une erreur de penser qu’il n’y a pas un travail de modélisation de données et des échanges à faire. L’entreprise doit encore mettre en place une gouvernance des données et des flux », prévient Olivier Laplace.

Pour approfondir sur Big Data et Analytique IoT

Close