janews094 - stock.adobe.com

Gartner HR : le SIRH, un marché dominé par les acheteurs

Malgré la consolidation du marché dominé par quatre acteurs, les acheteurs seraient en position de négocier des remises sur leurs SIRH. Car l’écosystème des éditeurs reste très fragmenté, constate Gartner en donnant son analyse des tendances RH pour 2022.

La semaine passée, Gartner organisait sa conférence annuelle dédiée aux Ressources humaines. L’une des principales conclusions de ses analystes pour 2022 est que les acheteurs ont aujourd’hui le pouvoir sur les éditeurs de HCM/SIRH.

Les quatre grands du HCM

En 2020, près de 60 % des logiciels HCM étaient dominés par seulement quatre éditeurs. SAP était en tête, avec près de 20 % du marché, suivi de Workday (17 %), de UKG (le nouveau nom de Kronos et Ultimate Software – qui a racheté le Français Peopledocs – avec 14 %) et de Oracle (12 %).

« Malgré la consolidation, le marché des logiciels HCM reste un marché d'acheteurs. Il y a beaucoup de possibilité de négocier les prix. »
John KostoulasGartner

Le reste du marché, environ 40 %, est « très fragmenté » entre acteurs locaux, résume John Kostoulas, analyste chez Gartner, lors de sa présentation.

Au cours des cinq années précédentes, la part de marché cumulée de ce « Big Four » des RH s’est toujours située dans une fourchette allant de 60 à 62 %. « Je qualifierais donc cette tendance de stable », estime John Kostoulas.

Le marché HCM a aussi connu une consolidation, conséquence du ralentissement de la croissance des dépenses RH dû à la pandémie. Mais le marché rebondit, entrevoit l’analyste. Et « malgré la consolidation, le marché des logiciels HCM reste un marché d’acheteurs », constate-t-il. « Il y a encore beaucoup de possibilités de négocier les prix, notamment chez les plus gros éditeurs ».

Graphique des parts de marché du marché mondial du SIRH en 2020
SAP, Workday, UKG et Oracle ont dominé le marché mondial du SIRH en 2020. Mais les acteurs locaux représentent 60 % du marché global

Tendances RH et SIRH pour 2022

John Kostoulas souligne par ailleurs que les tendances majeures en matière de RH sont principalement liées à l’amélioration de l’expérience des employés, à la capacité des entreprises à comprendre leurs besoins et à l’amélioration de l’efficacité des processus RH.

« La demande de technologie se focalisera sur des outils qui permettent de soutenir et d’accompagner l’évolution et la croissance des processus clés comme le recrutement, l’onboarding, la formation hybride ou le travail en équipe à distance », liste-t-il.

Parmi les technologies RH qui auront le plus d’impact sur les entreprises, John Kostoulas met particulièrement en avant ce que Gartner appelle « la voix de l’employé » – c’est-à-dire les outils qui permettent de recueillir et d’analyser les avis et la perception des employés, et qui en retirent des éclairages et des recommandations pour les DRH.

Une autre tendance du marché est l’acceptabilité croissante des usages de l’Intelligence artificielle dans les RH. « Les responsables RH s’intéressent à l’IA pour réduire le coût de leurs opérations tout en améliorant l’efficacité de leurs processus clés », confirme John Kostoulas. Mais l’analyse conseille de faire très attention à la transparence et à l’explicabilité de ces systèmes pour se prémunir des biais.

Parmi les autres technologies qui gagnent en popularité, Gartner cite les places de marché internes pour les talents, les programmes d’évaluation continue de la performance et des intéressements, et le versement plus flexible des salaires (avance sur la paie du mois par exemple), qui permet aux employés de percevoir leur salaire au fur et à mesure, voire quotidiennement si besoin.

Pour approfondir sur Applications métiers

Close