Chrome abandonne Windows XP fin 2015

Dans un billet de blog, Google vient d’indiquer qu’il continuera de fournir des mises à jour pour Chrome sous Windows XP jusqu’à la fin de l’année. Mais pas au-delà.

Google s’était engagé à supporter Windows XP au moins jusqu’en avril 2015. Parole tenue.

Dans un billet de blog, le géant du Web explique d’ailleurs qu’il ira plus loin, proposant des mises à jour de son navigateur, pour Windows XP, jusqu’à la fin de l’année.

Mais cela s’arrêtera là, fin 2015. Google justifie cette décision : « au niveau du système d’exploitation, les ordinateurs fonctionnant sous XP sont en danger d’être infectés par les logiciels malveillants et des virus. Ce qui fait qu’il est de plus en plus difficile pour Chrome d’offrir un environnement de navigation sûr ». Et d’encourager à passer à un autre système d’exploitation, plus récent, et plus sûr.

Fin mars dernier, Windows XP représentait encore plus de 18 % des ordinateurs connectés à Internet, soit plus que Windows 8.1.

Pour mémoire, le CERT US invitait, en mars 2014, à abandonner Internet Explorer sous Windows XP – à défaut de renoncer à ce dernier – au profit de Chrome ou de Firefox.

Pour ce dernier, Mozilla n’a pas communiqué d’échéance quant au support de Windows XP.

Par ailleurs, Google a vient de mettre à jour Chrome en version 42, désactivant par défaut le support des extensions NPAPI. La fin de ce support avait été annoncé en septembre 2013, Google prévoyant de le supprimer totalement de Chrome en septembre prochaine, avec la version 45 de son navigateur Web. Une commande à saisir dans le champ d’URL permet pour l’heure de réactiver le support des extensions NPAPI.

Cette évolution de Chrome ne va pas sans poser quelques soucis. Certains utilisateurs d’anciennes versions Vignette se sont ainsi retrouvés dans l’impossibilité de charger l’éditeur de texte intégré, Ephox. Mais les administrateurs vSphere 6.0 se sont heurtés aux mêmes difficultés avec la console Web d’administration.

A noter que F5 a également alerté ses utilisateurs sur l’abandon programmé du support des extensions NPAPI dans Chrome et Firefox : certains utilisateurs de ses VPN sont en effet concernés.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close