phasin - stock.adobe.com

Comment fonctionne Citrix sur un Chromebook ?

Les organisations en quête d’ordinateurs portables économiques peuvent être tentées par les Chromebooks. Mais il est important de déterminer s’ils peuvent coexister avec les outils internes, et notamment ceux de Citrix.

Les ventes de Chromebooks progressent d’année en année, mais on est encore loin de la part de marché des systèmes Windows. Sur certains marchés, toutefois, l’adoption est plus marquée que sur d’autres, notamment dans l’éducation. Le prix joue, mais également le peu de maintenance nécessaire ou encore l’autonomie élevée.

Suite de l'article ci-dessous

Récemment, Google a ajouté un large éventail de capacités d’administration sur ces portables. De quoi encourager les entreprises à les adopter pour leurs parcs de machines administrées. Mais il manque un point potentiellement important : l’accès aux applications Windows, encore très présentes en entreprise.

Les Chromebooks s’appuient sur Chrome OS, un système d’exploitation client qui s’apparente à une déclinaison plus ou moins verrouillée d’Android. Et seules les applications Android peuvent d’ailleurs être exécutées – aux côtés, bien sûr, des applications Web, dans le navigateur. Les plateformes de VDI peuvent étendre l’éventail fonctionnel des Chromebooks, en leur ouvrant l’accès aux applications Windows. Mais ce n’est pas sans limites.

Au cours des dernières années, Citrix a ajouté de nombreuses nouvelles fonctionnalités pour travailler avec l’écosystème Google, jusqu’au support de l’exécution de ses outils sur Google Cloud Platform pour héberger des services VDI. À cela s’ajoutent des intégrations plus étroites entre G Suite et les Chromebooks pour l’administration des terminaux. Lorsque Citrix est utilisé en combinaison avec G Suite, il est possible de configurer l’utilisation de l’identité Google pour fournir une authentification unique depuis les Chromebooks directement vers un environnement Citrix, en s’appuyant sur le protocole OAuth.

Pour profiter de son environnement VDI sur Chromebook, il y a deux options : un client Web HTML5, ou l’application Chrome OS Citrix Workspace, qu’il est possible de déployer sur la boutique applicative de Chrome lorsque les postes clients sont administrés via la G Suite.

L’application Citrix Workspace fonctionne en fait comme un client HTML5, mais elle peut s’avérer plus intelligente qu’un simple navigateur Web. Citrix Workspace peut fournir des fonctionnalités plus avancées par API. Cela recouvre notamment des fonctionnalités telles que l’administration centralisée des configurations Citrix, les mises à jour automatiques du côté client et la redirection de la webcam. La version client HTML5 ne supporte aucune de ces fonctionnalités.

Mais l’application Workspace pour Chrome OS a été développée avec le framework de Chrome. Elle n’a donc qu’un accès limité au système sous-jacent, ce qui limite l’utilisation des fonctionnalités avancées que Citrix a pu créer ces dernières années. Contrairement à son homologue sous Windows, la version Chrome de Citrix Workspace ne fonctionne pas avec des fonctionnalités avancées telles que le protocole Enlightened Data Transport (EDT), qui utilise UDP pour le transport des données afin de fournir une meilleure expérience utilisateur.

Un Chromebook accédant à un environnement Citrix ne fonctionne pas non plus avec des fonctionnalités telles que la redirection de contenu et la redirection de navigateur. Ainsi, si des utilisateurs exécutent leurs outils Citrix sur un Chromebook pour accéder à des traitements gourmands en ressources GPU ou à des contenus vidéo, l’expérience sera bien différente sur Chrome OS de ce qu’elle pourrait être avec un poste de travail Windows et le client Citrix.

Qui plus est, il faut probablement s’attendre à la disparition, à terme, du client Citrix basé sur le framework Chrome : Google a annoncé en janvier 2020 qu’il allait commencer à supprimer progressivement le support des applications Chrome sur Chrome OS. À la place, il recommande aux développeurs de passer à des applications web progressives.

Les améliorations des standards et protocoles réseau tels que HTTP/3 – qui permettra à Chrome OS d’utiliser UDP pour le transport des données – pourraient conduire à une expérience utilisateur plus fluide des environnements Citrix sur les Chromebooks. Toutefois, certaines fonctionnalités spécifiques liées à l’administration et aux redirections ne sont probablement pas à attendre des clients Chrome OS.

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

Close