Microsoft renforce un peu plus Azure SQL au Big Data

A l’occasion de sa conférence Build 2015, Microsoft a réalisé plusieurs annonces autour de ses outils Cloud Big Data dont plusieurs liées à Azure qui pourraient facilement être comparées à Amazon Redshift.

Le Big Data est une nouvelle fois au cœur de la stratégie Cloud de Microsoft. L’éditeur de Redmond a présenté une série de mises à jour et de nouvelles fonctions, qui ont rapproché un peu plus près Azure SQL du traitement des Big Data. Cela s’inscrit dans une tendance forte chez Microsoft, qui a, cette année, travaillé d’arrache pied à renforcer des outils Cloud dédiés à la gestion des données en volume.

Parmi les annonces réalisées par Microsoft lors de la Build 2015, SQL Data Warehouse, ce que l’éditeur décrit comme un entrepôt de données as-a-service, élastique et pour les entreprises, doublé d’un produit de BI. Les clients peuvent dimensionner des fonctions de compute, indépendamment du stockage. Il peut également s’intégrer à d’autres services, comme HDInsight, Machine Learning sur Azure, Data Factory et Power BI.

Autre annonce, Azure Data Lake : il s’agit d’un repository de données, sans limitation en termes de taille, et reposant sur un environnement Hadoop. Aucune date de mise en service n’a pour l’heure été communiquée.

SQL Data Warehouse vs AWS Redshift

Ce nouveau SQL Data Warehouse peut être considéré comme une réponse de Microsoft au  service Redshift d’AWS. Les deux services sont comparables en de nombreux points et Microsoft est parvenu à se positionner dans des domaines sur lesquels il est plus avancé, comme la capacité à se dimensionner de façon plus « élastique », commente Al Hilwa, directeur de programme chez IDC. 

« En réalité, il y aura bien un saut technologique en termes de fonctions, avec le temps, mais Microsoft envoie clairement un signal sur son intention de batailler fermement dans ce domaine », ajoute-t-il.

L’éditeur de Redmond dispose d’un héritage certain dans l’entrepôt de données et la BI et ces mises à jour représentent un niveau d’avancement clé pour Azure, résume-t-il encore.

Cet entrepôt de donnée est une mise à jour clé pour les utilisateurs Azure qui ne souhaitent pas déployer SQL Server. Il propose un solide ensemble de fonctions pour ceux qui souhaitent ajouter des modules de BI, depuis la plateforme Cloud, affirme Jason Bero, spécialiste Microsoft chez Softchoice, un prestataire IT basé au Canada. « Certains clients voyaient Azure comme un PaaS un peu limité », ajoute-t-il.

Avec Azure, Microsoft a une forte popularité chez les petites entreprises et les start-ups grâce à sa rapidité de mise en place sur le marché, et ce sans la nécessité d’avoir à gérer les serveurs physiques, soutient Jason Bero. L’éditeur revendique la moitié des entreprises du Fortune 500 dans ses clients Azure. Selon lui, de nombreux clients choisissent d’ajouter un paiement forfaitaire à leur accord entreprise qui leur permet de sélectionner un service Cloud adapté.

Chiffrement pour SQL Database

Microsoft a également profité de son événement annuel pour renforcer SQL Database de possibilités de chiffrement et d’un modèle de base de données dimensionnable (disponible en preview) qui permet de mettre en commun des ressources pour plusieurs bases de données.

 

Traduit par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close