Cet article fait partie de notre guide: Le Who’s Who du Data Warehouse

L’essentiel sur Microsoft Azure SQL Data Warehouse

Microsoft Azure SQL Data Warehouse vous permet de dimensionner le calcul et le stockage de façon indépendante selon vos besoins en performance. Vous payez pour la performance de vos requêtes, lorsque vous en avez besoin.

Actuellement en version Preview, Azure SQL Data Warehouse est présenté par Microsoft comme un service d’entrepôt de données en colonne, entièrement managé,  élastique (plusieurs petaoctets) et surtout, compatible et intégré avec l’écosystème SQL Server, cher à l’enseigne. Cette solution fournit un système de gestion de base de données distribué capable de stocker et de traiter de grandes quantités de données tant relationnelles que non relationnelles.

Ce service SQL Data Warehouse permet, à la demande, de suspendre ou bien de stopper leur usage des fonctions de calcul, tout en conservant les données. Lors d’une suspension par  exemple, les données sont certes maintenues mais deviennent inaccessibles. Les clients paient uniquement pour le stockage utilisé pour conserver de façon persistante les données. Réduisant d’emblée les coûts inhérents au stockage de leur solution.

Avec SQL Data Warehouse, les clients ont aussi la capacité d’augmenter ou de diminuer les capacités des requêtes. Au lieu de  payer pour des ratios fixés et dédiés en matière de stockage disque et de calcul, les clients peuvent tirer profit des avantages du stockage Cloud  puis traiter les requêtes selon les variations des exigences. Ce service d’entrepôt de données ne livre que 2 métriques, le calcul et le stockage ; les coûts sont facilement prévisibles.

Ce service s’adresse à toutes les entreprises. Celles utilisant SQL Server et Transact-SQL (T-SQL) peuvent y avoir recours quand elles souhaitent ajouter des capacités de traitements non relationnels à leur entrepôt de données en place ou ne souhaitent tout simplement plus s’occuper de leur solution sur site.

Quelles sont les fonctions

SQL Data Warehouse s’appuie sur l’architecture MPP (Massively Parallel Processing) de Microsoft et de l’index columnstore en mémoire de SQL Server. Parce que justement, la solution repose sur ce moteur éprouvé, les entreprises peuvent exploiter les fonctions  auxquelles elles sont habituées, comme les procédures stockées, les fonctions user-defined, le partionnement des tables et les indexes par exemple.

Avec T-SQL et d’autres fonctions de SQL Server, SQL Data Warehouse, SQL Database et Microsoft Analytics Platform System, les clients ont la possibilité de développer une solution qui s’ajuste au mieux à leurs besoins. Ils peuvent décider où conserver leurs données : en fonction des performances souhaitées, des contraintes en matière de sécurité et de dimensionnement et enfin de transfert de données entre systèmes sur site et dans le Cloud.

La technologie Polybase de Microsoft permet aussi d’effectuer des requêtes sur des données non relationnelles stockées dans Azure Blob, ou dans HDFS, comme sur une table classique.  Les données relationnelles et non relationnelles peuvent être interrogées dans SQL Data Warehouse.

Licence, coût et support

Le service d’entrepôt de données est directement vendu par Microsoft, ainsi que par ses partenaires et fournisseurs de services.

Les clients sont facturés selon deux critères : la tarification en place en matière de stockage des données  et le compute provisionné, sur une facturation à l’heure. Ce modèle de tarification facilite la compréhension du service ; les clients savent ce qui leur sera facturé et ne seront pas impactés par des coûts cachés. Avec ces capacités de dimensionnement et celles liées à l’arrêt temporaire du compute, les clients peuvent mieux contrôler leurs coûts et les capacités de leur entrepôt de données dans le Cloud.

En créant un compte gratuit sur Azure, les utilisateurs reçoivent des crédits qu’ils peuvent utiliser pour des services comme SQL Data Warehouse. Les abonnées MSDN reçoivent quant à eux des crédits tous les mois.

Le support de base est inclus et comprend la gestion du billing et de l’abonnement,  les forums, un tableau de bord des services ainsi qu’un outil Web pour soumettre des incidents.

Il existe plusieurs options de support :

  • Développeur, à 29$ par mois avec un support illimité 24/7 dans les 8 heures.
  • Standard, à 300$ par mois avec un support illimité 24/7 dans les 2 heures et trois appels téléphoniques par mois.
  • Professional Direct, à 1 000$ par mois, avec un support illimité 24/7 dans l’heure, des appels illimités, un support prioritaire et une offre de conseil limitée.
  • Premier. Le tarif est négociable. Il ajoute à cela un consultant dédié et des services sur site, par exemple.

 

Dernière mise à jour de cet article : mars 2016

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close