Microsoft ouvre PowerShell à Office 365

L’éditeur permet désormais aux administrateurs d’utiliser son outil en ligne de commande pour gérer sont service en ligne.

Microsoft permet désormais aux administrateurs système d’utiliser PowerShell pour gérer son service en ligne. Avec Office 365, l’environnement d’administration en ligne de commande de l’éditeur vise à simplifier le contrôle et l’automatisation de certaines tâches, depuis la configuration initiale jusqu’au support.

Et Microsoft de suggérer plusieurs scénarios : la connexion à SharePoint Online et à Azure Active Directory, mais également à Exchange Online ou à Skype for Business, ou encore automatiser l’importation en lot d’utilisateurs et l’affectation de licences, ainsi qu’administrer les destinataires d’une liste de distribution par e-mail. Sans compter la création d’une liste de comptes inactifs ou le filtrage d’utilisateurs par départements.

Microsoft propose une liste de scripts PowerShell pour Office 365, à titre d’exemples. Pour commencer à travailler avec l’environnement, il est nécessaire de disposer d’un compte d’administration pour Office 365, mais également de modules PowerShell spécifiques. Sont ainsi requis Microsoft Online Services Sign-In Assistant et les modules Azure Active Directory, SharePoint Online, et Skype for Business Online. L’éditeur indique comment démarrer en se connectant à Office 365 via PowerShell.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close