Emploi informatique : du mieux mais encore des tensions

L'emploi dans les métiers du numérique se porte bien. Mais des écarts persistent entre les compétences recherchées et les candidats. Des informations intéressantes pour compléter un CV et mieux se positionner face à une demande soutenue.

L'emploi dans l'informatique se porte bien, merci ! Syntec Numérique vient de confirmer que 12 000 emplois nets ont été créés en 2014 dans le numérique, soit 82% de mieux qu'en 2013 (6 600 emplois nets).

Cette bonne santé du marché de l'emploi  informatique est portée par la transition numérique qui concerne tous les secteurs économiques (à commencer par le retail ou les métiers de la banque et de la finance). Cette mutation fait que les entreprises et les recruteurs rencontrent des difficultés à recruter les profils et les compétences qu'ils recherchent. Car paradoxalement, il existe toujours un décalage entre les compétences et la maîtrise des outils demandés par les recruteurs et ceux offerts par les candidats.

Comprendre les tendances

C'est ce qu'a voulu mesurer RegionsJob.com, le site qui fédère 8 sites d'offres d'emploi régionaux, en réalisant une enquête sur les profils les plus recherchés et les plus rares.

Jobs

« Nous avons voulu faire une photo à l'instant t des langages, des compétences et des métiers les plus demandés par les recruteurs et ceux qui sont les plus rares chez les candidats », explique Gwenaëlle Quenaon-Hervé, directrice générale adjointe et co-fondatrice du groupe. « Notre métier est la mise en relation. Pour cela, nous devons comprendre les tendances et les suivre afin d'informer les candidats sur les métiers et les outils les plus recherchés. Cela peut les aider à se positionner ou à savoir sur quel outil ou technologie ils pourraient se former ».

Pour réaliser cette étude, le site a analysé 25 000 offres d'emploi de fonctions informatiques, parues sur RegionsJob de janvier à avril 2015. L'étude a consisté à compter les récurrences en termes de métiers, de compétences, de langages, d'outils et de technologies afin d'identifier les termes revenant le plus souvent.

Ce sont les catégories « populaires chez les recruteurs ». Puis l'étude a comptabilisé les annonces qui ont reçu le moins de réponses, ce sont les catégories « en tension ».

Des écarts persistants

Les résultats montrent que le métier de développeur ou celui de chef de projet, que l'esprit d'analyse et la gestion de projet sont toujours parmi les métiers et les compétences les plus recherchés.

De même, la maîtrise de Java, de PHP, d'Eclipse, d'ITIL et des technologies SGBD ont encore de beaux jours devant eux.

Les intitulés diffèrent entre les catégories les plus demandées et celles en tension. « Car nous avons comptabilisé les occurrences sans modifier la terminologie, mais beaucoup de termes sont de la même famille », précise Gwenaëlle Quenaon-Hervé. « Et les annonces sont souvent formulées de façon très précise ».

RegionsJob prévoit de renouveler l'étude en septembre sur les annonces parues entre mai et juillet. « Nous verrons alors si les écarts sont significatifs par rapport à cette première édition et nous déciderons de la périodicité de l'étude, trimestrielle ou semestrielle, de manière à avoir des données pertinentes ».

Pour approfondir sur Recrutement

- ANNONCES GOOGLE

Close