eevl - Fotolia

KOSC Telecom reprend les activités DSL de Completel

C'est un bien curieux attelage, composé d'OVH, des anciens dirigeants de SFR Réunion et de la holding Cofip, qui a aujourd'hui obtenu l'aval du conseil de la concurrence pour la reprise des activités DSL de Completel à SFR. Le rachat devrait permettre à OVH de doper ses activités télécoms.

C’est par un tweet laconique qu’Octave Klaba, le patron et fondateur d’OVH s’est félicité aujourd’hui de l’aval donné par l’autorité de la concurrence à la reprise du réseau DSL de Completel par un bien curieux attelage, baptisé KOSC Telecom. Ce nouveau venu, fondé en octobre 2015 par OVH et dirigé à l’origine par le DG de la firme s’est depuis transformé en un consortium hétéroclite qui réunit aussi Cofip( le holding dirigé par Christophe Karvelis), Kapix et Styx les sociétés holdings personnelles de Yann Prince (ex-patron de l’opérateur réunionnais Mobius, puis d’Altice Blue Two, puis de SFR Réunion et par ailleurs directeur local du MEDEF) et Boris Clausse-Arangoitz (ex-directeur commercial de Mobius).

La vente du réseau DSL de Completel était l’une des obligations imposées à Numéricable dans le cadre du rachat de SFR. En mettant la main sur l’activité DSL de Completel, KOSC prend le contrôle des équipements dégroupés déployés dans près de 750 NRA Orange, du SI nécessaire à leur exploitation et de la boucle locale en fibre optique nécessaire pour raccorder ces équipements aux sites de collecte de Numéricable.

Selon l’Autorité de la concurrence l’objectif de l’opération est de « permettre  l’apparition d’un nouvel opérateur sur le marché des services de télécommunications fixes spécifiques entreprises, capable de proposer immédiatement les services de gros et de détail actuellement offerts par Completel sur son réseau DSL ».

KOSC Telecom pourrait aider OVH a développer son activité Télécoms

Dans la pratique, on se doute bien que c’est OVH qui va jouer un rôle essentiel dans la rentabilisation des actifs repris à Numéricable/SFR. Octave Klaba le confirme d’ailleurs en indiquant qu’OVH sera le revendeur B2B de KOSC Telecom et en confirmant son intention de proposer des services basés sur les infrastructures dégroupées de KOSC dès que ce dernier sera opérationnel.

Rappelons qu’OVH Telecom offre déjà des services xDSL (ADSL, VDSL et SDSL) et des services de téléphonie IP partout en France et qu’il opère des équipements dégroupés dans plusieurs villes de France. Ses liens avec KOSC devraient lui permettre d’étendre singulièrement la portée de ces offres à l’échelle du territoire, mais aussi de réduire sa dépendance vis-à-vis d’opérateurs tiers pour sa collecte ADSL. Pour mémoire, OVH revend déjà des services de Centrex IP et des services SIP à partir de 1 € par ligne et par mois (hors communications).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close