Cet article fait partie de notre guide: Tout savoir sur le Backup en 2016

Veeam inaugure 2016 en dévoilant la v9 de Veeam Availability Suite

La version 9 de Veeam Availability Suite, qui vient de faire son apparition officielle au catalogue de l'éditeur, apporte une intégration renforcée avec les baies de stockage et les applications et propose de nouvelles fonctions de backup et de reprise en cloud.

Veeam Software a débuté l’année en annonçant la disponibilité officielle de Veeam Availability Suite 9, la dernière mouture de sa solution de sauvegarde pour les environnements virtualisés sous VMware vSphere et Microsoft Hyper-V.

 Veeam a égréné les annonces de nouvelles fonctions tout au long de l’année 2015, mettant notamment en avant l’intégration avec les fonctions de snapshot des baies de stockage ou les nouvelles capacités de reprise après désastre dans le cloud du logiciel. « Le logiciel est en développement depuis un an » explique Doug Hazelman, vice-président de la stratégie produit de Veeam. “L’accent a été mis non seulement sur la 'scalabilité' mais aussi sur des fonctions d’entreprises recherchées par les PME et les grands comptes ».

Une coopération renforcée avec les baies de stockage

La plus intéressante est sans doute l’intégration avec les baies de stockage. Veeam supportait déjà l’intégration avec les fonctions de snapshot des baies HPE et NetApp. La nouvelle mouture ajoute le support des baies EMC VNX et VNXe hybrid storage. L’idée est de permettre de coupler les fonctions d’instantanés des baies avec celles de Veeam Backup pour permettre de réduire de façon drastique les temps de sauvegarde – via la fonction Veeam Explorer for Storage Snapshots.

Les restaurations profitent aussi de cette intégration puisqu’il est possible, à partir d’un snapshot de récupérer un fichier individuel ou un élément dans Microsoft Exchange ou SharePoint.

Des améliorations à Veeam On-Demand Sandbox for Storage Snapshots permettent aussi aux utilisateurs de baies EMC, HPE et NetApp de démarrer très simplement des clones d'environnements de production à des fin de test et de développement  à partir de  leurs sauvegardes et ce sans impact sur les environnements de production.

La nouvelle mouture du logiciel apporte aussi une intégration HP StoreOnce Catalyst, l’outil de déduplication à la source des baies HP D2D StoreOnce.

Des intégrations plus fines avec les grands logiciels du marché

Veeam Veeam Availability Suite 9 apporte aussi des progrès fonctionnels majeurs pour les fonctions Veeam Explorer. L’explorateur pour Oracle permet ainsi de récupérer des données au niveau de la transaction. Il devient ainsi possible de restaurer les données à tout point dans le temps afin de réduire le RPO. L’outil fonctionne avec les bases sous Windows et Linux et est compatible avec Oracle ASM (Oracle Automatic Storage Management).

L’explorateur pour Microsoft Active Directory permet de récupérer de façon granulaire des objets de stratégies de groupes de Windows (GPO ou Group Policy Objects) ou des enregistrements DNS. Celui pour SharePoint permet de restaurer des sites complets, tandis que celui pour SQL Server permet désormais de restaurer unitairement des tables d'une base de données.

La porte vers des services de reprise après désastre en cloud

Veeam met aussi en avant les nouvelles fonctions de reprise après désastre de  Veeam Cloud Connect Replication. Jusqu’alors il était possible de sauvegarder dans le cloud, mais la nouvelle mouture permet à des intégrateurs et fournisseurs de services de proposer des services intégrés de backup et de reprise après désastre avec redémarrage des VM dans le cloud ou sur une infrastructure qu’ils opèrent.

Notons enfin l’arrivée de la fonction « unlimited scale-out backup repository » qui permet à une entreprise de faire évoluer la capacité de son stockage de sauvegarde en fonction des besoins. La fonction est en fait une façon pour Veeam de virtualiser le stockage utilisé comme cible pour les sauvegarde. L’administrateur peut dès lors configurer les sauvegardes vers une cible virtuelle, plutôt qu’une baie physique et ajouter progressivement plus de capacité à cette cible virtuelle, une forme de thin provisioning pour le backup.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close