Chepko Danil - Fotolia

Cisco : des moteurs pour muscler les performances des switches Catalyst

Ces moteurs permettent de renforcer les performances des Catalyst pour mieux supporter les applications très consommatrices de ressources réseaux.

Cisco a présenté des extensions censées renforcer les performances de ses switches pour certains de ses équipements Catalyst. De quoi permettre aux clients de capitaliser sur leur hardware en place.

L’équipementier a en effet présenté deux « Supervisor Engines » - le cerveau des commutateurs Cisco –, le 6T et le 8L-E. Le premier pour les Catalyst 6700, 6800 et 6900 alors que le second se destine aux 4500R. Leur commercialisation est prévue pour le mois d’avril.

D’une manière générale, les switches des séries Catalyst sont conçus pour les backbones de campus, aux petites entreprises ou des succursales réduites ou encore des réseaux de revendeurs dans le secteur du Retail. Ces moteurs proposent ainsi d’étendre les capacités du hardware, au fur et à mesure que le trafic réseau augmente, dopé avec les applications très consommatrices de ressources.

Le 6T porte les performances  à 400 Gbps par slot sur le châssis Catalyst 6807-XL. Conséquence, le « Supervisor Engine » peut accroître la capacité du switch à 6 Tbps et atteindre 12 Tbps avec une configuration Virtual Switching System. Le 6T est compatible avec les cartes de ligne  10 Gb, 40 Gb et 100 Gb et dispose de 8x10 GbE et 2x40 GbE liaisons montantes pour supporter les applications nécessitant des performances élevées.

Le 8L-E offre une capacité jusqu’à 560 Gbps et peut prendre en charge les packets indépendants de façon simultanée à un débit de 48 Gbps. L’extension dispose de 4 liaisons montantes de 10 GbE.

Cisco met à jour ses plateformes UCS et ses équipements sans-fil

Outre ces derniers moteurs, Cisco a aussi présenté un modèle Catalyst 3650-Mini pour les entreprises ayant des sites restreints. Le hardware est le même que les modèles 3650, mais dans un format 1 RU. Il est disponible avec 24 ou 48 ports fixes PoE+GbE.

Autre annonce, côté réseau sans fil : Cisco a lancé des points d’accès 802.11ac Wave 2 sous les marques Aironet et Meraki (Cloud). Le groupe a également dévoilé des switches Meraki MS empilables qui embarquent 16 ou 32 ports 1 Gbps et proposent des possibilités de remplacement d’alimentation et de ventilation à chaud.

Ces ajouts aux gammes de produits de Cisco sont révélatrices de la stratégie produits à deux vitesses du groupe, à la fois sur site et géré dans le Cloud. Une stratégie qui comprend également la sécurité, insiste Rohit Mehra, analyste chez IDC. En se concentrant sur les deux, Cisco renforce ses plateformes cœur, tant en matière de switches que de routeurs, tout en ciblant aussi les besoins des  PME, fonctionnant en mode distribué, qui ont une affinité plus affirmée pour les infrastructures dans le Cloud. » 

En matière de datacenter,  Cisco a présenté le 6300 Series Fabric Interconnect pour les gammes Unified Computing System (UCS), qui associent compute, stockage et réseau dans une unique plateforme.  Les Fabric Interconnects de Cisco proposent des backbones d’administration et de communication pour les UCS B-Series Blade Servers, 5100 Series Balde Server Chassis et les C-Series Rack Servers.

Traduit et adapté par la rédaction

Pour approfondir sur LAN - WLAN

- ANNONCES GOOGLE

Close