Brad Pict - Fotolia

LeMagIT Hebdo du 11 mars : l’essentiel de la semaine IT

SQL Server sur Linux – RSA Conference – Salon Big Data Paris – 2016, Rançongiciels et infras critiques - Syntec Numérique se lance dans le Big Data – Apple et Google se marquent à la culotte dans les OS mobiles

La surprise du chef, cette semaine, a incontestablement été l’annonce par Microsoft du portage de sa base de données SQL Server sur Linux. On savait que le nouveau PDG de l’éditeur jouait la carte de l’ouverture (non par grandeur d’âme mais parce qu’il y voit – à raison – une évolution du business), mais le projet marque tout de même un tournant majeur pour Microsoft.

On retiendra également que l’éditeur pousse son ERP Dynamics AX dans le Cloud (nous y reviendrons dans les semaines qui viennent). Mais la nouveauté est moins surprenante dans la mesure où plusieurs autres applications professionnelles de Microsoft (Dynamics CRM, Power BI, Office) sont déjà disponibles en mode SaaS.

Côté mobilité, Google a dévoilé la préversion de Android N et Apple annoncé la prochaine mise à jour iOS 9.3 (avec de nouvelles possibilités d’administration).

Et côté infrastructure, Gartner a noté que l’hyperscale dopait le marché des serveurs. Les Google, Facebook et autres Microsoft ont en effet boosté les ventes de serveurs avec la construction de datacenters de type scale-out. Quant à l’Institut américain des technologies pour les infrastructures critiques (ICIT), il a publié une note d’information dans laquelle il prévient que 2016 sera l’année où les rançongiciels s’attaqueront à ce type d’infra. « Payer ou ne pas payer sera la question qui alimentera des débats enflammés dans les conseils d’administration », prédit-il.

Cette semaine a également été l'occasion de débriefer deux gros salons IT.

Le premier est la RSA Conférence (San Francisco) à laquelle nous consacrons un Guide Spécial qui récapitule les constats, les analyses et les perspectives qui ont été discutés à cet évènement majeur de la sécurité informatique. La sécurité, un sujet ô combien important et sensible. Y compris pour la carrière de ceux qui sont en charge de ces dossiers, puisque pour Andrezj Kawalec, directeur technique Enterprise Security Services de HPE, le fait que l’on voie des RSSI perdre leur emploi après des brèches pourraient accélérer la progression de la maturité des entreprises sur ces thématiques.

L’autre évènement a été le Salon Big Data (Paris). Qu’y a-t-on appris au-delà des bénéfices du Big Data et de l’analytique, réels ou supposés, que l’on connaissait déjà ? Et bien que l’heure des projets a sonné, mais encore timidement. Car l’industrialisation des PoC reste encore aléatoire, le Data Lake restant le cas d’usage premier. Autre enseignement de la conférence, sous forme de prédiction et de conseil, Hadoop ne tuera pas l’entrepôt de données. Ces frères ennemis sont au contraire amenés à cohabiter. Utilisés ensemble, ils peuvent en effet accroître la flexibilité des environnements de stockage.

En France, un exemple de Big Data appliqué à l’emploi a également animé l’actualité hebdomadaire avec le lancement d’une plateforme intégrant offres d’emplois et analyses sur les métiers du secteur IT. Une réalisation intéressante du Syntec Numérique menée en collaboration avec Jobijoba.

Enfin, LeMagIT vous a ouvert les portes d’Allianz. Mathieu Rougier, de la Direction Digitale de l’assureur, est revenu sur le choix de la  plateforme collaborative en mode SaaS Glowbl pour moderniser ses communications internes et externes (tout comme RBS ou le français iAdvize avec Facebook@Work). Avec, à la clef, une rapidité d’adoption qui a dépassé toutes les attentes.

Bon week-end à tous,

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close