ekzman - Fotolia

L’hyperscale dope le marché des serveurs

Les Google, Facebook et Microsoft ont dopé les ventes de serveurs avec la construction de datacenters de type scale-out.

Les ventes des serveurs affichent une courbe à la hausse sur les trois derniers mois de 2015 grâce à la progression des serveurs haute densité, utilisés par les plateformes de réseaux sociaux et de services Cloud. Selon le dernier comptage Gartner, les ventes mondiales en volume ont augmenté de 8,2% d’une année sur l’autre, et de 9,2% en valeur comparé au 4e trimestre 2014.

Sur l’année, les ventes en volume ont affiché un taux de croissance  de 9,9% pour des revenus en hausse de 10,1%.

Selon le cabinet d’analystes, les serveurs x86 restent toujours la technologie préférée pour les grands opérateurs de datacenters. Les systèmes intégrés, qui associent serveurs, stockage et réseau, ont aussi contribué à la progression des x86, même s’ils comptent encore une faible part du marché de l’infrastructure.

Mais pour Jeffrey Hewitt, vice-président chez Gartner, c’est bien la ligne « Autres » qu’il faut considérer car elle affiche la plus forte croissance. « Cette liste de fournisseurs non identifiés, qui comprennent des fabricants comme Quanta et Wistron, a contribué pour plus de 750 millions de dollars, et plus de 170 000 ventes d’unités sur la période. Cela montre que la croissance des datacenters hyperscale, comme ceux de Facebook, Google et Microsoft, continue de tirer celle des ventes de serveurs physiques dans le monde », ajoute-t-il.

Hausse du dollar

D’un point de vue géographie, l’Europe reste en retrait des Etats-Unis, en matière de ventes en volume. Toutefois la région Asie-Pacifique montre son appétit certain pour les serveurs (les ventes ont progressé de 20%). En Europe, les ventes en valeur ont crû de 1,3% malgré la hausse du dollar – cela  provoque une hausse des prix.

Selon Adrian O’Connell, directeur de recherche chez Gartner, « les revenus ont profité de la hausse du dollar. Epaulés par les cycles traditionnels de renouvellement, les déploiements d’infrastructures se sont poursuivis malgré la hausse des prix ».

HPE reste encore le n°1 du secteur dans le monde en termes de revenus avec 25,2% du marché, même si ceux-ci ont reculé de 2,2% comparé au quatrième trimestre 2014. Le nombre d’unités vendues a également baissé.  Les raisons principales de cette baisse chez HPE sont à chercher du côté d’un marché des serveurs x86 Windows fragile, explique Gartner. La baisse des revenus serait essentiellement liée à la chute des ventes de serveurs UNIX, RISC/Itanium sur la période.

Traduit et adapté par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close