Rapprochement Dell/EMC : le suspense reste vaste autour de la sécurité

RSA va continuer d’exister, sous la houlette du nouveau Dell Technologies. Mais la question d’éventuelles redondances ou intégrations avec les solutions de sécurité de l’actuel Dell n’est pas réglée.

Ce qui constitue une édition clairement charnière d’EMC World a été l’occasion, pour Michael Dell et David Goulden, CEO d’EMC Information Infrastructure, de tracer les grandes lignes de la manière dont RSA devra continuer d’évoluer dans le cadre du rachat d’EMC par Dell, annoncé à l’automne dernier.

Reprenant publiquement ce qu’il vient tout juste d’indiquer au gendarme des marchés boursiers américains, la SEC, Michael Dell a ainsi expliqué de RSA est appelé à dépendre d’une nouvelle entité, baptisée Dell Technologies, qui regroupera les entreprises et marques Dell, EMC, VMware, Pivotal, SecureWorks, RSA et Virtustream. Mais la division sécurité d’EMC dépendra de Dell EMC qui doit regrouper les activités entreprises du nouveau groupe.

Mais au-delà, le mystère reste complet. A l’occasion d’un point presse, Jeremy Burton, président d’EMC en charge des produits et du marketing, a ainsi indiqué que la vision cybersécurité de Dell/EMC n’est pas encore complètement définie : évoquant de « très fortes capacités », il a ajouté que le groupe n’a pas, pour l’heure, « totalement déterminé comment elles se complètent mutuellement ». Tout en ajoutant que la sécurité sera l’une « des principales priorités ».

Reste que RSA doit se retrouver, au sein de Dell EMC, aux côtés de Virtustream, racheté il y a un an par EMC. Et à l’occasion d’un entretien, Vince Lubsey, vice-président sénior de Virtustream en charge de la recherche et du développement, n’a pas caché discuter avec VMware et RSA. Se refusant à répondre de manière précise, il a ainsi reconnu « vaguement » que ce type de collaboration « est logiquement pertinent » et que « des discussions dans cette direction sont survenues et surviennent ».

Et alors que RSA prépare une stratégie Cloud, avec notamment une offre d’IDaaS, Vince Lubsey relève que « de manière générale, Virtustream a été acquis comme une plateforme de fourniture de services Cloud pour la fédération [EMC]. Donc, s’il y a une opportunité de combiner des capacités au sein de la fédération, c’est quelque chose qui peut se produire à l’avenir ». Mais bien sûr, pas de commentaire précis sur d’éventuels projets concrets.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close