alphaspirit - Fotolia

Sécurité : Dell supprime les redondances au profit de RSA

Dell vient d’annoncer la cession de ses activités logiciels. Il réorganise ainsi son offre de sécurité autour de RSA et de SecureWorks.

Dell vient de conclure un accord de cession de ses activités logiciels, Dell Software, aux fonds d’investissement Francisco Partners and Elliott Management. Dans un communiqué conjoint, les deux fonds relèvent ainsi pouvoir renforcer leurs portefeuilles en matière de sécurité, d’administration de systèmes et des données, et d’analytique.

Le montant de l’opération n’a pas été précisé mais, un avant que l’accord ne soit rendu public, Reuters avait évoqué une somme supérieure à 2 Md$. A l’automne dernier, après l’annonce du rachat d’EMC par Dell, nos confrères avaient indiqué que Dell cherchait à céder pour 10 Md$ d’actifs non stratégiques afin d’améliorer sa solvabilité. Cette méga-acquisition devait conduire Dell à s’endetter à hauteur de 50 Md$. Fin mars, le groupe a cédé ses activités de services – l’ex-Perot Systems – à NTT Data pour quelque 3 Md$.

En rachetant EMC, Dell met la main sur ses activités de stockage, de sécurité (RSA), de gestion de contenus d’entreprise (Documentum), de virtualisation et de gestion de la mobilité d’entreprise (VMware et sa filiale AirWatch), ou encore de gestion des données et Big Data (Pivotal), sans compter la plateforme Cloud de Virtustream.

Sans surprise, les redondances sont là multiples, mais Michael Dell l’avait assuré fin novembre dernier : pas question de découper l’offre d’EMC. C’est donc du côté du Texan qu’il fallait s’attendre à une cure d’amaigrissement.  Dell vWorkspace en a déjà fait les frais. Dans le domaine de la sécurité, le doute planait encore, il y a un mois et demi.

Fin octobre dernier, Dell avait profité de sa grand messe annuelle pour présenter une extension de son offre en la matière, avec un service de protection contre les menaces avancées persistantes, destiné à ses pare-feu et à ses solutions de sécurisation des courriers électroniques, mais également une offre de passerelle d’accès Cloud sécurisée, entre autres. Et c’était avant d’annoncer une offre complète de protection du poste de travail s’appuyant notamment sur la technologie de Cylance ou encore un service d’analyse des codes suspects en bac à sable mettant à profit les travaux de Lastline.

Debut mai, à l’occasion d’EMC World, Michael Dell avait indiqué que RSA serait appelé à dépendre d’une nouvelle entité, baptisée Dell Technologies, regroupant les entreprises et marques Dell, EMC, VMware, Pivotal, SecureWorks, RSA et Virtustream. Mais c’était sans mentionner SonicWall. Rattaché à Dell Software, ce spécialiste de la gestion unifiée des menaces (UTM) ne fera donc pas partie du nouveau groupe. Il avait été racheté en mars 2012. De son côté, SecureWorks a été introduit en bourse par Dell fin avril dernier, l’occasion pour le groupe de lever 112 M$. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close