Cloud hybride : Virtustream augmente le portefeuille d’EMC

Pour 1,2 milliard de dollars, EMC empoche une société experte dans le déploiement, l’orchestration et l’administration de systèmes et applications d’entreprises dans un environnement de cloud hybride. Virtustream est un partenaire clé de SAP.

« Un élément transformationnel dans la stratégie d’EMC. » C’est ainsi que le groupe de Joe Tucci a présenté le rachat de la société Virtustream pour 1,2 milliard de dollars, indiquant une étape clé dans l’avancée du groupe vers les solutions Cloud.

Né en 2009, Virtustream est connu pour proposer aux entreprises une passerelle de leurs applications d’entreprise vers le Cloud et d’en assurer ensuite l’orchestration ainsi que l’administration, et ce dans un contexte hybride. A ce titre, elle vient renforcer la stratégie Cloud hybride souhaitée par EMC en devenant la division Service Cloud managés du groupe, au sein de ce que le firme de Joe Tucci baptise sa « Fédération ». Dans le langage EMC, la fédération se compose d’EMC, RSA, VCE, Pivotal et VMware. Dans cette galaxie EMC, Virtustream apparait comme une brique « complémentaire » au portefeuille d’offres de Cloud hybride d’EMC, note  Bill Father, le patron de la division Cloud services de VMware dans un billet de blog. Un ensemble de technologies qu’il juge lui-même  complet, composé de VCloud Air, Federation Enterprise Hybrid Cloud et désormais des outils, complémentaires, de Virtustream.

Virtustream complète le dispositif EMC

« La solution EMC Federation Hybrid Cloud permet aux clients de déployer rapidement un Cloud hybride qui prend en compte le meilleur des deux mondes (Cloud privé et public). L’annonce du jour complète le dispositif, se concentrant sur ce que souhaitent les clients, à savoir une expérience de guichet unique pour tous leurs besoins en matière de Cloud hybride », explique David Goulden, CEO de la division EMC Information Infrastructure.

Virtustream propose ainsi une offre Iaas, qui compte pour environ 60% du CA de la société, mais également d’une solution d’automatisation et d’administration de workloads dans le Cloud, baptisé xStream. Cette solution, qui sert donc à intégrer et fédérer des applications sur site et dans le Cloud, a par exemple été retenue par le spécialiste de l’agro-alimentaire Heinz pour se doter d’un Paas au-dessus d’Hana, la base In-Memory de SAP.

Un partenaire clé de SAP

Et justement. Si l’un des points forts de Virtustream est de permettre aux entreprises d’orchestrer leurs processus opérationnels, entre leurs systèmes sur site et dans le Cloud, la société est également un partenaire clé de SAP. Ce dernier collabore avec Virtustream pour migrer ses lourds applicatifs dans le Cloud pour les entreprises. A ce titre, tout à sa stratégie de tendre un peu plus son modèle vers le Cloud, SAP a directement investi dans Virtustream en y injectant 40 millions de dollars en septembre 2013.

Dans cette même logique, IBM fait également partie des partenaires de Virtustream pour permettre aux entreprises de porter leurs solutions SAP sur l’infrastructure SoftLayer du groupe.

« SAP a noué, avec succès, un partenariat avec Virtustream depuis plusieurs années et SAP est l’un de nos partenaires les plus importants et stratégiques. Avec Virtustream, EMC va renforcer son alliance  avec SAP, autour des environnements SAP/HANA, tant sur site que dans le Cloud »,  explique enfin Joe Tucci dans un billet de blog.

 

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close