Basho verse Riak TS dans l’Open Source

Après l’avoir testée auprès de ses clients, Basho verse la version 1.3 de sa base Riak TS, adaptée aux données chronologiques. L’éditeur compte batailler sur le marché de l’IoT.

Parce que Basho compte bien capitaliser sur la croissance de l’Internet des objets, l’éditeur a décidé de verser sa base de données Riak TS (pour Time Series) dans l’Open Source afin d’en faciliter l’accès. Présentée fin 2015, cette déclinaison du moteur de Riak a la particularité d’être adaptée à la typologie des données dites chronologiques, généralement générées par des réseaux de capteurs. Ces données, formées d’éléments temporels, sont  collectées en temps réel, puis utilisées pour mesurer des variations à des intervalles donnés. Cette spécificité implique par exemple que les données ainsi collectées soient ré-organisées et segmentées sur les disques afin de faciliter le requêtage de type Range Queries (interrogation sur des plages de temps données). Ce que prend bien en compte le moteur de Riak TS, nous avait expliqué le directeur EMEA dans un entretien avec la rédaction.

C’est ainsi cette technologie que Basho rend disponible en Open Source et viendra ainsi rejoindre Riak KV, la base distribuée clé/ valeur de la société, également ouverte. « Nous avions toujours la volonté de rendre TS en Open Source, mais il fallait s’assurer que le projet soit solide pour que la communauté puisse en profiter », explique Emmanuel Marchal, Managing Director EMEA de Basho, justifiant le fait que cette ouverture arrive la version 1.3 de la technologie.

Solide, car TS a été testée auprès de clients KV qui avaient des cas d’usage liés à l’Internet des objets, ajoute-t-il.

Mais aussi parce que cette 1.3 comporte des améliorations et des ajouts qui permettent aux développeurs et aux entreprises de mieux s’approprier la technologie.  Par exemple, note Emmanuel Marchal, le support d’API Rest a été amélioré « pour accélérer les développements et les prototypages », ou encore l’ajout de davantage de commandes SQL sur des données semi-structurées (les séries temporelles). « Les clés sont aussi plus flexibles pour un plus grand nombre de cas d’usage », ajoute-t-il. Des clients PHP et .Net ont aussi été intégrés.

L’IoT en ligne de mire

Cette mise à l’Open Source d’une technologie pour l’IoT est stratégique pour Basho qui entend faire de ce domaine  en forte croissance un segment clé pour la croissance de l’éditeur. « Les projets IoT vont avoir besoin d’une technologie hautement disponible  et scalable pour un coût très bas », résume-t-il. Et l’Open Source a donc logiquement sa carte à jouer.

Il faut aussi ajouter que l’éditeur dispose d’un long héritage dans l’Open Source et s’est depuis longtemps engagé dans ce modèle, à tel point que la technologie Riak est sélectionnée pour sa nature ouverte, précise bien Emmanuel Marchal. L’ouverture de Riak TS n’était donc qu’une question de temps.

De plus, Riak dispose d’un soutien important dans le monde académique et de la recherche, ajoute-t-il. Un secteur où l’Open Source est aussi bien implantée.

Riak TS est disponible selon deux modèles : un modèle communautaire pour un cluster, supporté par la communauté ou par une offre 24/7 fournie par Basho ; un modèle dit Entreprise avec lequel viennent s’ajouter des fonctions propriétaires, comme la gestion et la réplication multi-clusters, la haute-disponibilité, la répartition sur plusieurs datacenters, par exemple.

Plusieurs niveaux de support sont disponibles : un premier pour les développeurs (et pas pour la production),  un autre avec un temps de réponse de 4 heures (prêt pour la production), un Entreprise et un Entreprise Plus (avec des temps de réponse 24x7 pouvant aller jusqu’à 30 minutes).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close