NoSQL : Clap de fin pour Basho, Riak sauvé par Bet365

L’un des plus gros utilisateurs de Riak - Bet 365 - va sauver Riak. Il animera désormais la communauté de la base NoSQL. Les composants de l’édition Enterprise seront eux versés dans l’Open Source.

Bet365, spécialiste des paris en ligne, a décidé de capitaliser sur son expertise, ses compétences et  ses investissements consentis dans la base de données NoSQL Open Source Riak pour racheter à un Basho très mal en point l’essentiel de sa propriété intellectuelle – hors contrats de support. Clap de fin pour Basho Technologies donc. Riak continuera de vivre en Open Source.

Basho Technologies avait placé dès 2012 sa base de données Riak sur le marché avec la volonté de se positionner sur un segment des technologies NoSQL émergentes, nées chez les géants du Web, comme Google, Facebook ou encore LinkedIn, pour répondre à leurs besoins illimités en matière de gestion de données à grande échelle.

Développée en Erlang, Riak s’affichait alors aux côtés des cadres du secteur que sont MongoDB, Cassandra, HBase, CouchDB ou encore Redis, pour n’en citer que certaines. Le marché du NoSQL s’est d’ailleurs vite saturé d’acteurs, et de technologies (document, clé/valeur, colonne, wide-colonne, graphes, …), allant jusqu’à semer le doutes chez les utilisateurs, qui se demandaient bien comment s’y retrouver dans cette jungle.

Après plusieurs levées de fonds, dont une de 25 millions de dollars en 2015 et plusieurs CEO,  la société avait quelque peu pivoté pour étendre son portefeuille d’offres. Basho avait décidé d’adapter sa base aux contraintes des données chronologiques (Times-Series), une composante clé de l’Internet des objets. Cela avait donné Riak TS. Initialement placée dans une offre premium et payante, Basho l’avait ensuite versée dans l’Open Source, au côté du cœur de Riak. La solution avait-elle finalement trouvé son marché ?

Bet365, animateur de la communauté

Bet365, l’un des plus gros utilisateurs de Riak  - il utilise sa version Enterprise, sous licence, depuis 2013 - ne sera pas pour autant la nouvelle maison mère de la base NoSQL. En rachetant les actifs de Basho, la société britannique a voulu sauvé la technologie et en assurer la pérennité en Open Source. Et en ce sens, Bet365 animera la communauté. D’ailleurs, tous les composants de la version Enterprise seront versés dans cette même communauté, indique un responsable de Bet365 sur la mailing-list de Riak.

La société espère ainsi construire collaborativement une feuille de route, et faire évoluer la technologie avec la communauté. La réplication entre plusieurs datacenters, l’indexation automatique et l’intégration des gros jeux de données font partie des travaux de développement qui seront posés sur la table.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close