bluebay2014 - Fotolia

Le trafic Internet devrait tripler d’ici à 2020

Selon le dernier index VNI de Cisco, le trafic Internet mondial devrait tripler d’ici à 2020. En France, la bande passante moyenne devrait passer de 20 à 51 Mbit/s et le trafic par tête progresser de 25,8 à 59,4 Go par mois.

Près d’un milliard de nouveaux utilisateurs d’internet et près de 10 milliards de nouveaux équipements connectés devraient contribuer à l’explosion du trafic internet au cours des cinq prochaines années. C’est en tout cas ce que pronostique la dernière édition du Visual Networking Index (VNI) de Cisco, qui mise sur un triplement du trafic global internet d’ici à 2020.

Selon le dernier rapport publié par le leader mondial des réseaux, chaque humain disposera en moyenne de 3,4 équipements connectés en 2020, contre 2,2 en 2015. Cette croissance sera notamment dopée par l’émergence des déploiements machine-to-machine (M2M) et de l’internet des objets. D’ici 2020, 12,2 milliards d’objets communicants seront raccordés au réseau et ils compteront pour 46% du total des équipements connectés à Internet. Ce sont les équipements de santé connectés qui devraient le plus progresser passant de 144 millions aujourd’hui à 729 millions à la fin de la décennie.

Côté trafic, l’explosion des échanges vidéos devrait se poursuivre et la vidéo (sous toutes ses formes, TV, visioconférence, vidéos personnelles, communications unifiées, etc.…) représentera 79% des données échangées sur le réseau contre 63% en 2015. Selon Cisco, 3 billions de minutes de vidéo seront servies chaque mois via internet en 2020. La plupart (82%) seront en HD ou UltraHD.

Explosion du trafic mobile en France

En France, la croissance du trafic internet sera dans la moyenne mondiale, puisque Cisco prédit un triplement du trafic Internet à l’horizon 2020. Mais la croissance sera beaucoup plus marquée côté mobile que côté fixe.

Ainsi le trafic internet fixe devrait passer de 967 Petaoctets par mois en 2015 à 2,5 Exaoctets par mois en 2020. Dans le même temps, le trafic mobile passera de 42 Petaoctets par mois à 281 Petaoctets par mois soit une multiplication par près de 7 du trafic.

Selon Cisco, le français moyen disposera de 9 équipements connectés à l’horizon 2020 (contre 5 en 2015) et disposera d’une bande passante moyenne de 50,9 Mbit/s (contre 20,2 Mbit/s en 2015). 92% de la population sera connectée contre 89% aujourd’hui.

La menace croissante des attaques DDoS

Pour la première fois dans son étude VNI, Cisco a aussi tenté de quantifier les menaces auxquelles doit faire face Internet avec l’aide d’Arbor Networks. L’analyse des deux sociétés révèle qu’actuellement près de 10% du trafic internet d’un pays peut-être consommé par les attaques en déni de service en cours. Et les deux entreprises ne prévoient pas de répit. Selon Arbor Networks et Cisco, le volume total des attaques DDOS devrait passer de 6,6 millions à 17 millions en 2020. Un chiffre qui met en lumière, la nécessité de mettre en œuvre des mesures pour contrer ces attaques.

Pour approfondir sur Haut débit Accès Internet

- ANNONCES GOOGLE

Close