Victoria - Fotolia

VMware rachète Arkin et ses outils d’administration réseau

VMware va racheter Arkin afin de doper les capacités d'administration de sa suite vRealize autour de sa technologie de virtualisation réseau NSX. Les outils d'Arkin devraient améliorer la visibilité des flux réseaux et permettre à VMware de doper son offre SaaS.

VMware va acquérir Arkin Net, une start-up basée à Santa Clara, en Californie, afin d’intégrer sa plate-forme Converged Visibility avec sa suite VMware vRealize Suite. Arkin s’est fait remarquer lors du dernier VMworld en étant l’un des finalistes des best of VMworld dans la catégorie réseau.

La firme a développé une plate-forme qui s’interface avec les outils de VMware (vCenter, NSX) afin de fournir une vue opérationnelle unique de l’infrastructure physique et virtuelle d’un datacenter virtualisé, avec un focus particulier sur les aspects réseaux de l’infrastructure. Selon VMware, les outils d’Arkin devraient dans un premier temps continuer à être vendus comme une extension à NSX, avant d’être intégrés dans la suite vRealize Suite for SDDC operations.

L’un des premiers utilisateurs des outils Arkin, le fabricant de vêtements Columbia Sportswear Co explique que la visibilité que donne l’outil sur l’infrastructure est la clé de sa valeur. Selon John Spiegel, le responsable réseaux de Columbia Sportswear la suite d’Arkin "permet de disposer d’une visibilité sur l’ensemble des domaines techniques [du SDDC] et sur les réseaux physiques et virtuels ». Cela inclut la visibilité sur les machines virtuelles, les flux réseaux, les correspondances entre réseau physique d’underlay et réseau virtuel d’overlay, les règles de pare-feu, les groupes de sécurité…

Arkin pourrait jouer un rôle important dans la démocratisation de l’usage de NSX dans les entreprises et pourrait aussi aider VMware dans sa lente migration vers plus de services en mode SaaS. L’outil peut en effet être déployé en mode « on-premises » mais il est aussi disponible en mode SaaS via le cloud.

La suite d’outils d’Arkin fournit une visibilité inédite sur les relations entre infrastructure physique et réseaux virtuels avec la possibilité d’analyser en profondeur les overlay VXLAN, mais aussi la possibilité de voir en détail les ressources réseaux utilisées par une application. La suite permet ainsi d’analyser la connectivité de niveau 3 d’une application au travers des composants physiques et virtuels du réseau (routeurs, commutateurs virtuels, Commutateurs physique, firewalls…). Selon Arkin, le produit a été conçu pour réduire la fracture entre virtuel et physique dans un monde où les silos IT traditionnels s’effondrent et où les responsabilités des différentes équipes d’exploitation ont tendance à fusionner.

Comme l’explique Seamus McGillicuddy, un analyste d’EMA, VMware a admis qu’il avait pris du retard pour délivrer une vue opérationnelle de premier plan dans NSX. « Le rachat d’Arkin leur permet de passer outre les efforts de développement interne ». VMware semble voir dans Arkin l’outil d’exploitation et de visibilité qui lui faisait défaut pour la composante réseau du SDDC. Le manque de visibilité sur les relations entre réseau physique et virtuel et le manque d’outils de dépannage étaient jusqu’alors le principal reproche fait par les utilisateurs de NSX à l’éditeur. Arkin devrait permettre de résoudre ces critiques et fournissant une vue sur l’ensemble des flux traversant le réseau.

Pour approfondir sur Administration de réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close