alex_aldo - Fotolia

Cisco mise sur Thales pour s’ouvrir les portes des OIV

L’équipementier vient de conclure un nouveau partenariat avec le spécialiste de la défense. Il vise au développement, en France, d’une solution pour opérateurs d’infrastructures critiques.

Cisco et Thales viennent d’annoncer la signature d’un nouveau partenariat, un projet de développement conjoint, « sans équivalent dans le domaine de la cybersécurité », en France, pour une solution « principalement conçue pour les opérateurs d’infrastructures critiques ». De quoi, pour l’équipementier, se sécuriser l’accès aux OIV alors que les exigences se renforcent autour de leurs systèmes d’information, avec en particulier la publication récente des trois premiers arrêtés sectoriels découlant de la LPM.

Les deux partenaires indiquent en outre prévoir d’associer des start-ups au développement d’une solution conjointe qui doit permettre d’aborder de manière totalement intégrée la gestion des menaces, détectées dans le système d’information, depuis les équipements réseaux jusqu’aux postes de travail : « cette solution fournit aux clients une visibilité globale et un contrôle optimal de leur sécurité IT, depuis la prévention des attaques jusqu’à leur neutralisation ». De quoi laisser entrevoir une couche clé d’orchestration et d’automatisation.

Mais cette solution doit bien sûr être commercialisée au-delà de l’Hexagone. De quoi aider Thales dans ses ambitions internationales en matière de cyberdéfense, face à celles d’Airbus Defense & Space ou encore de Forcepoint.

C’est en 2011 que Thales a, d’une certaine manière, donné le coup d’envoi des grandes manœuvres industrielles de la cyberdéfense, avec la création de sa division Communications et Sécurité, avec de proposer, fin 2014, de racheter les activités services de cybersécurité et de sécurité des communications d’Alcatel-Lucent.   

Entre temps, Thales avait déjà noué, en 2012, un premier partenariat stratégique avec Cisco pour adresser les besoins de sécurité informatique des secteurs de la défense et de la sécurité, notamment en matière de communications radio sécurisées. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close