whitehoune - Fotolia

Catalogic intègre ECX avec les baies de Pure Storage

L'outil de Copy Data Management de Catalogic Software qui s'interfaçait déjà avec certaines baies de stockage de NetApp, EMC et IBM s'intègre désormais avec les baies FlashArray //m de Pure Storage.

Catalogic Software, le spécialiste américain de la gestion de copies de données (copy data management), enrichit peu à peu la liste des baies 100 % Flash supportées par son logiciel ECX. La firme vient ainsi de profiter de VMworld, pour ajouter les baies 100 % Flash FlashArray //m de Pure Storage, ainsi que les FlashSystem A9000 et A9000R d’IBM, à la liste des systèmes fonctionnant avec son logiciel. 

Catalogic Software est une spin-off de SyncSort. Partenaire historique de NetApp, l’éditeur a intégré très tôt ses logiciels ECX et DPX avec les baies FAS du constructeur californien. Progressivement, la société a étendu le support d’ECX à un nombre croissant de baies de stockage en commençant par les systèmes Storwize d'IBM et plus généralement tous les systèmes motorisés par Spectrum Virtualize (ex-SVC). Plus récemment, la firme a aussi ajouté EMC à la liste de ses partenaires avec le support des baies VNXe et Unity.

ECX apporte des fonctions de gestion de copies de données aux baies de stockage

L’outil de Catalogic permet d’intégrer des fonctions de copy data Management aux baies de stockage supportées en s’intégrant avec leurs fonctions avancées de snapshot et de clonage. Dans tous les cas, les données restent sur les baies..

Le point fort de Catalogic Software est qu’il permet d’ajouter une couche de gestion de politiques de copies qui s’intercale entre les applications telles qu’Oracle, SQL Server ou VMware vSphere et les fonctions des baies. Une fois l’appliance virtuelle de Catalogic installée, les clients utilisent l’outil d’administration de Catalogic pour définir leurs politiques de copie et gérer les snapshots et clones produits sur leurs environnements de stockage.

Comme l’explique Tom Grave, le vice-président du marketing de Catalogic, « l’intérêt des baies 100 % Flash comme celles de Pure est qu’elles ont la performance IOPS pour supporter de multiples workloads depuis un seul snapshot. Le problème est qu’elles n’ont pas l’infrastructure d’administration nécessaire pour suivre efficacement et déployer ou intégrer ces copies avec des applications critiques comme Oracle. Ce que nous faisons est intégrer les fonctions de snapshot et de réplication de Pure avec la couche applicative, tout en délivrant aux équipes IT des fonctions critiques en matière de scheduling, d’automatisation de reporting ou de self-service pour les utilisateurs.

Les copies multiples de données sont un coût non négligeable pour les entreprises. Selon IDC, ces dernières devraient dépenser près de 51,3 Md$ pour stocker leurs copies de données en 2018. En contenant la prolifération de ces copies et en permettant leur administration, c’est ce montant que Catalogic et ses concurrents promettent de réduire.

Article rédigé avec la contribution de Garry Kranz, SearchStorage.com

Pour approfondir sur Administration du stockage

- ANNONCES GOOGLE

Close