valentinT - Fotolia

Catalogic intègre son logiciel de Copy Data Management ECX avec le stockage d'IBM

Dans le cadre d'un codéveloppement avec IBM, Catalogic propose désormais un ensemble d'offres couplant son logiciel de gestion de copies ECX avec les baies de stockage de Big Blue.

Catalogic Software, l’un des pionniers du « Copy Data Management » et IBM ont annoncé un renforcement leur partenariat et dévoilé une série d’offres communes combinant la solution ECX de Catalogic avec les systèmes de stockage de Big Blue.

Contrairement à d’autres acteurs comme Actifio qui lie leurs technologies de copy data management à leurs propres systèmes de stockage, Catalogic propose une approche qu’il baptise "in-place copy management," qui s’appuie sur les systèmes de stockage existant des entreprises. Le logiciel de Catalogic s’appuie sur des API publiques pour s’interfacer avec le stockage existant et VMware. Nous inventorions les données et les cataloguons explique le CEO de Catalogic, Ed Walsh. Nous sommes capables de nous appuyer sur le dernier snapshot et nous fournissons une interface en mode self-service pour les données en cloud.

Catalogic ECX désormais intégré avec les offres IBM

Les premières moutures de la solution de Catalogic, ECX, ne fonctionnaient qu’avec les baies FAS de NetApp. Mais en 2015, l’éditeur à commencer à supporter les baies de stockage d’IBM. Walsh indique que la firme entend étendre la compatibilité de son architecture à d’autres constructeurs dont EMC. Mais en attendant, les ingénieurs de Catalogic ont travaillé d’arrache-pied avec ceux de Big Blue pour renforcer l’intégration d’ECX avec l’offre IBM.

Notons au passage que Walsh connait bien Big Blue. Il a été l’un des vice-présidents de la division stockage d’IBM entre 2010 et 2013 après que la firme a racheté Storwize, le spécialiste de la réduction de données StorWize, qu’il dirigeait.

Dans le cadre d’un codéveloppement les deux firmes ont validé 4 packages combinant ECX avec les baies Storwize, avec Spectrum Virtualize (ex SVC), avec les FlashSystem V9000 et avec SoftLayer. ECX a aussi été intégré avec la solution de snapshot IBM Spectrum Protect. ECX peut par exemple désormais stocker des copies de données dans SoftLayer ou sur un autre cloud à des fins de reprise après désastre, de test et développement dans les environnements de stockage IBM.

Des applications séduisantes pour la reprise après sinistre et le test et développement

"Tous les fournisseurs permettent aujourd'hui de stocker une copie de vos données dans le cloud » explique Walsh. "Mais la vraie killer app est de permettre d’automatiser l’usage de ces données. Vous pouvez les utiliser pour relancer une application après un sinistre puis couper cette application et ne payer que pour le temps utilisé ». Pour les Devops, ECX fournit des modèles et des API Restful permettant aux administrateurs du stockage de laisser aux développeurs un accès en libre-service aux copies des données. Les développeurs peuvent ainsi monter rapidement une copie des données pour leurs propres besoins de test ou de développement.

IBM travaille aussi avec le grand rival de Catalogic, Actifio, dont le logiciel s’intègre avec Spectrum Virtualize. Mais Sam Werner, en charge des logiciels de stockage chez Big Blue indique que la firme cherche à tirer avantage des travaux de Catalogic autour des snapshots et de ses capacités de migration vers le cloud.

"Ce que nous faisons avec Catalogic est unique. Nous sommes partenaires d’Actifio mais pour d’autres cas d’utilisation. Ce qui est unique avec Catalogic est qu’ils font des copies sur place et s’intègrent avec les capacités de snapshot et les capacités de copie des baies. Le fait de tirer parti de Catalogic avec nos fonctions de snapshot fournit aux clients la possibilité de traiter leurs données de nouvelles façons ». Werner indique que les clients d’IBM sont demandeurs de capacités de self-service pour les développeurs, notamment sur les baies Flash à hautes performances et les applications de bases de données comme Oracle, DB2. Un scénario où le couple IBM/Catalogic doit toutefois faire face à un acteur comme Delphix, qui offre une solution intégrée de virtualisation de bases de données.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close