Maksym Yemelyanov - Fotolia

IBM applique Watson à la gestion de parcs de terminaux utilisateurs

Big Blue étend encore le périmètre d’application de son intelligence artificielle, cette fois-ci pour aider les administrateurs de parcs dans le travail continu d’assurance de la conformité et de la sûreté des terminaux.

IBM vient d’annoncer l’intégration de Watson avec MaaS360, sa solution d’administration de parcs de terminaux utilisateurs - mobiles et fixes. Cette intégration de l’intelligence artificielle du groupe passe par l’ajout d’un assistant virtuel, MaaS360 Advisor, chargé « d’analyser les appareils connectés au réseau, de recommander des règles, des correctifs et des pratiques de référence personnalisées ». Le tout afin de garantir en continu la conformité des appareils avec les politiques internes et les cadres réglementaires applicables. 

Dans cette perspective, IBM indique entraîner Watson aux concepts d’enrôlement des terminaux, de gestion des identités ou encore des contraintes réglementaires, notamment. L’intelligence artificielle doit être en outre alimentée par des sources telles que les flux de renseignement sur les menaces publiés par la division sécurité du groupe, X-Force. Ce qui est déjà le cas la déclinaison de Watson dédiée à la cybersécurité et intégrée au système de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM) d’IBM, QRadar, par le truchement du module Advisor with Watson.

Dans un billet de blog, Wes Gyure, responsable de l’offre et de la stratégie MaaS360 chez IBM, assure que les informations fournies par Watson aux administrateur seront tailles sur-mesure en fonction du secteur d’activité, de la taille de l’entreprise, ou encore de son environnement IT. Et qu’ainsi, les administrateurs recevront par exemple des alertes pour des vulnérabilités nouvellement découvertes et effectivement présentes dans l’environnement, le tout assorti de recommandations ciblées.

MaaS360 est issu du rachat de FiberLink, un éditeur de solution de gestion de la mobilité d’entreprise (EMM) en mode Cloud, par IBM à l’automne 2013. Dès le départ, le groupe l’a positionné dans une perspective d’administration unifiée des terminaux (UEM) recouvrant smartphones, tablettes, PC fixes et portables, sous Windows (à partir de XP SP3) ou macOS (à partir de 10.5). Pour l’administration de ceux-ci, MaaS360 profite notamment de son intégration avec BigFix, racheté par IBM à l’été 2010. Mais la plateforme supporte également les terminaux durcis sous Android, et vise les objets connectés ainsi que leurs passerelles. 

L’an passé, dans l’édition 2016 de son quadrant magique consacré à l’EMM, Gartner a positionné IBM parmi les leaders du marché, en retrait toutefois par rapport à Citrix, MobileIron et surtout AirWatch. Le cabinet en soulignait toutefois la simplicité d’utilisation, régulièrement rapportée par ses clients. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close