UEM : Gartner dépeint un marché qui renoue avec un certain dynamisme

Avec Airwatch, VMware pouvait compter sur des positions bien campées. Mais IBM et Microsoft ne manquent pas de contester ce leadership. Citrix semble se reprendre, tandis que Soti et Sophos sortent du quadrant magique.

Gartner a publié durant l’été l’édition 2019 de son quadrant magique pour les solutions de gestion unifiée des terminaux (UEM). Sans surprise, VMware, avec Airwatch, continue de figurer en bonne place dans le carré des leaders. Mais ses positions apparaissent moins solidement ancrées qu’il y a un an, où Microsoft et IBM s’affichaient en retrait face à lui, tant sur le terrain de la complétude de la vision que celui de la capacité à la concrétiser. Aujourd’hui, VMware apparaît très légèrement dépassé par IBM sur l’étendue de la vision, et par Microsoft sur la capacité à concrétiser.

Pas question de dire que VMware est resté les bras croisés. Gartner souligne ainsi les apports de sa solution de co-administration et de migration d’administration de PC, Airlift. Mais pour des choses comme l’aide aux travailleurs de première ligne - et l’on pense là naturellement au hub intelligent de Workspace One et à son tout nouvel assistant - le cabinet est réservé, évoquant un marché « encore naissant ».

De son côté, Microsoft semble tirer les bénéfices de sa stratégie agressive engagée en 2017 avec Microsoft 365, son offre combinant Windows 10, Office 365, et surtout l’accès à la suite d’administration EMS. Laquelle ouvre la voie à Intune. Un efficace cheval de Troie, car selon Gartner, « l’adoption d’Intune a significativement progressé en un an […] et devrait continuer au cours des prochains mois à mesure que les organisations migrent vers les techniques d’administration modernes de Windows 10 ». Seuls bémols : une intégration incomplète avec des outils tiers populaires comme Ping Identity et Okta, et un support de macOS limité.

Pour ce qui est d’IBM, les analystes soulignent les efforts consentis pour rapprocher MaaS360 du reste du portefeuille logiciel du groupe, en protection contre les menaces mobiles (MTD), gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM), ou encore gestion des identités et des accès en mode service (IDaaS), sans oublier Watson pour aider à l’administration des parcs de terminaux.

Le quadrant des leaders est complété par MobileIron, Blackberry, et cette année, Citrix. Pour Gartner, ce dernier s’adresse surtout aux entreprises déjà utilisatrices de ses outils de virtualisation et celles ayant besoin de conteneuriser leurs applications mobiles, ou encore celles « envisageant d’utiliser Intune pour ses capacités de gestion des applications mobiles (MAM) pour les applications Office 365 ».

Sophos et Soti ont, cette année, quitté le quadrant magique de Gartner pour l’UEM, sur la base d’un critère : les limites trop prononcées des capacités d’administration patrimoniale de terminaux. Pour Soti, ce n’est qu’une demi-surprise : l’éditeur s’est fortement spécialisé dans l’administration des objets connectés et des terminaux métiers spécifiques.

Pour approfondir sur Gestion des applications et terminaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close