Jive

Réseau social d’entreprise : un fonds texan débourse 462 millions de dollars pour Jive

Ce nouveau rachat dans les outils collaboratifs professionnels montre qu’après les acquissions de Biba (AWS) et Trello (Atlassian), la consolidation du secteur n’est pas terminée. D’autres acteurs indépendants pourraient rapidement aiguiser les appétits.

Le Réseau Social d’Entreprise (RSE) Jive vient d’annoncer son rachat par le fonds ESW Capital. Ce « Facebook privé », concurrent de Yammer (Microsoft), IBM Connections, Chatter (Salesforce), Jam (SAP), Workplace (Facebook ) ou encore Google+, intègrera Aurea, un spécialiste peu connu du CRM que possède le fonds texan.

Le prix officiel de l’acquisition s'élève à 462 millions de dollars. L’opération sera finalisée en juin 2017.

Pour justifier ce prix, Jive revendique plus de 30 millions d'utilisateurs chez près 1000 clients dans le monde. Ce prix est à comparer à celui qu’avait mis Atlassian mi-janvier,à savoir 400 millions, pour s’offrir les Post-it numériques de Trello.

Très proche du RSE, AWS s’est également lancé en février sur ce marché de la « collaboration » de plus en plus concurrentiel avec Chime. Chime est une offre qui s’appuie sur les technologies de Biba, une start-up rachetée en toute discrétion en novembre pour 15.5 millions de dollars.

Dans ce grand fourre-tout collaboratif, Jive se positionne clairement comme un « intranet » de nouvelle génération. Il se positionne à la porte du Top 10 des outils les plus populaires selon le site spécialisé Project Management Zone. Jive est très loin derrière les Slack et autres Sharepoints, mais selon ce classement il devance largement HipChat, Microsoft Teams ou Workplace (by Facebook).

Plus préoccupant – et qui explique peut-être ce rachat – cette popularité s’érode doucement mais surement alors que celles de Trello et de Slack bondissent.

Dans un entretien avec nos confères de ComputerWeekly (du groupe TechTarget, également propriétaire du MagIT), un porte-parole de Jive assure que la « marque Jive est un des actifs les plus importants de l’entreprise qu’Aurea aura à cœur de faire fructifier ».

Aurea est une des 55 marques du fonds ESW Capital qui investit aussi bien dans « le SaaS que dans les solutions sur site, dans les technologies managées et dans le consulting IT ». Sur son site officiel, ESW classe Aurea dans les solutions BPM, mais le site d’Aurea se décrit lui clairement comme une solution « bout en bout de relation clients ». Jive fera désormais partie de cette entité et devrait – selon ComputerWeelkly – persister comme outil disponible en « stand alone ».

Parmi les outils indépendants, et en forte progression, qui pourraient encore aiguiser les appétits des gros éditeurs ou des fonds citons Wrike, Smartsheet, Basecamp et bien sûr Slack.

Rappelons que Microsoft avait envisagé pendant un court instant le rachat de Slack avant de lancer son propre outil, Microsoft Teams. Et de croquer LinkedIn, un réseau social public celui-là.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close