Greg Blomberg - Fotolia

Convergence : Dell EMC va abandonner ses Vblock au profit des VxBlock

La plate-forme convergée historique, née de l'alliance entre VMware, Cisco et EMC, va être abandonnée au profit des VxBlock qui s'appuient sur des serveurs UCS, mais n'utilisent pas le vswitch Nexus 1000v de Cisco. Un signe de plus de l'affaiblissement du partenariat avec Cisco.

Dell EMC vient de tirer la conclusion logique de l’arrêt à venir par VMware du support des commutateurs distribués logiciels tiers au profit de son seul vSwitch distribué. La firme a annoncé hier l’abandon de sa gamme Vblock, la gamme historique de systèmes convergés bâtie avec Cisco.

L'explication officielle est la volonté de simplifier les gammes convergées de Dell EMC. La véritable raison est que le vswitch distribué Nexus 1000v utilisé par les Vblocks ne sera plus supporté dans la prochaine version de vSphere. Il était donc tout simplement impossible pour la division CPSD de Dell EMC (Converged Platforms and Solutions Division) — qui gère l’ensemble du portefeuille convergé et hyperconvergé de Dell EMC — de continuer à supporter son offre historique.

Certes, la décision se traduit par une rationalisation des gammes, mais elle est de facto le fruit du choix stratégique de VMware de cesser le support des vswitch tiers (ce qui dans le cas de Cisco complique singulièrement le support d’ACI de bout en bout sur les plates-formes de VMware).

Vblock : la plate-forme convergée historique de l'alliance VCE

Les Vblock sont nés de la création de l’alliance Acadia entre VMware, Cisco et EMC en 2008, une alliance qui sera ensuite concrétisée par la naissance d’une filiale commune, VCE. Cette dernière a initié le mouvement vers les plates-formes convergées et est devenue leader mondial du secteur.

L’abandon des Vblock ne signifie pas pour autant la fin de la collaboration entre Dell EMC et Cisco. Selon Chad Sakac, le patron de la division CPSD de Dell EMC, y compris celui né chez VCE, les VxBlock sont eux aussi motorisés par des composants serveurs et réseau d’origine Cisco. La différence est qu’ils utilisent le vSwitch natif de VMware. Il précise que neuf clients sur dix choisissaient déjà des Vxblock plutôt que des Vblock, ce qui en dit aussi long sur l’érosion des efforts autour de cette plate-forme historique (et accessoirement sur celui du Nexus 1000v).

Les nouveaux Vxblock devraient mettre l’accent sur l’intégration de la pile réseau ACI de Cisco. Selon le constructeur, ils s’appuient sur une architecture baptisée vScale, qui vise à intégrer les systèmes convergés de Dell EMC avec l’ensemble du portefeuille technologique du numéro un mondial. L’objectif étant de s’insérer de façon aussi transparente et efficace que possible dans un environnement réseau automatisé par ACI et sécurisé par les outils de Cisco.

Dell EMC/Cisco : un alliance de plus en plus distendue

L’annonce de l’arrêt des Vblock intervient avant le début de CiscoLive, la semaine prochaine. La transition vers les VxBlock est opportunément présentée comme un renforcement de l’alliance Cisco/Dell EMC. Dans la pratique, tout cela est à prendre avec le grain de sel de rigueur. Certes, l’alliance Cisco/Dell EMC est préservée. Mais dans la pratique, la firme dirigée par Michael Dell n’entend faire aucun cadeau à Cisco. VMware pousse de plus en plus son framework réseau logiciel NSX face aux solutions embarquées de son « partenaire ». De même, les solutions hyperconvergées de Dell EMC sont de plus en plus mises en avant face aux solutions Cisco. Ce qui fait que mois après mois, la part des revenus réalisée par Dell EMC avec ses propres systèmes augmente au détriment des ventes de l’alliance avec Cisco.

Selon IDC, les ventes de serveurs convergés Dell EMC (en clair celle des systèmes Vblock et VxBlock) ont ainsi reculé de 32 % en valeur au dernier trimestre 2016, tandis que les ventes en volume (capacité de stockage livrée) reculaient de 29 %. Dans le même temps, celles des systèmes convergés assemblés dans le cadre du partenariat NetApp/Cisco (FlexPod) progressaient de 45 % en valeur et de 12 % en capacité livrée. A ce rythme, NetApp pourrait rapidement passer Dell EMC en tant que premier partenaire de Cisco sur le marché de la convergence et de l’hyperconvergence.

 

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close