vege - Fotolia

Le support d’Azure apporte à Box de nouveaux atouts

Box vient d’ajouter le support de Microsoft Azure, ce qui signifie que les organisations peuvent tirer profit des capacités d’intelligence artificielle du service pour améliorer la plateforme de stockage Cloud.

Les capacités d’intelligence artificielle et d’apprentissage machine d’Azure s’invitent dans Box, ouvrant de nouvelles perspectives aux entreprises utilisatrices des deux. Actuellement, les organisations ne peuvent pas utiliser Box pour stocker des fichiers dans le Cloud d’Azure. Mais les deux éditeurs viennent d’annoncer l’ajout d’une option permettant aux clients de Box de sélectionner Azure comme support de stockage primaire. De là, il sera possible de profiter des capacités d’intelligence artificielle et d’apprentissage machine du Cloud de Microsoft, parce exemple pour la recherche de contenus multimédia stockés dans Box.

Les avantages de Box dans Azure

Grâce à Azure, les utilisateurs de Box vont pouvoir réaliser des recherches sur des informations contenues au sein de contenus multimédia. Lorsque des utilisateurs stockent un fichier sur Box, les algorithmes d’apprentissage automatique d’Azure génèrent automatiquement des métadonnées détaillées auxquelles Box peut accéder lors des recherches. Par exemple, si un utilisateur recherche le mot « chaise », toute vidéo où apparaît une chaise ressortira dans les résultats.

Box ne supporte encore que les services Web d’Amazon, d’IBM et de Google. Mais il assure qu’avec ceux-ci, les organisations ne pourront pas profiter des mêmes fonctionnalités : « toutes les plateformes ne sont pas égales, et Box sur Azure peut offrir des fonctionnalités différentes de Box sur AWS », explique Jack Gold, associé et fondateur du cabinet d’analystes J. Gold Associates.

Carlisle Construction Materials stocke plus de 6 To de fichiers multimédias sur Box, issus de ses départements marketing et conception graphique. Les nouvelles capacités offertes par Azure lui ouvrent d’importants horizon, estime Jeff Janovich, son ancien architecte de solutions cloud.

Et les apports des algorithmes d’apprentissage machine d’Azure pourraient aller au-delà des vidéos. Jeetu Patel, directeur de la stratégie chez Box, indique ainsi travailler avec Microsoft à d’autres façon d’utiliser à l’avenir sa technologie. « Il y a de nombreux domaines où émerge beaucoup d’innovation », relève Eric Klein, chez VDC Research : « Microsoft veut accélérer sur ces initiatives et je pense que de nouvelles capacités liées à l’intelligence artificielle et à l’apprentissage machine sont à attendre ».

Profiter des zones géographiques d’Azure

Box Zones va en outre permettre aux entreprises de choisir quel centre de calcul Azure utiliser pour stocker leurs données, en fonction de leur localisation géographique. De nombreuses organisations sont soumises à des réglementations contraignantes et certains pays obligent à stocker les données dans les limites de leurs frontières.

« Ces obligations réglementaires ont empêché certaines entreprises d’utiliser le Cloud », relève Zeus Kerravala, fondateur de ZK Research. En selon lui, ces obligations sont de plus en plus répandues, alors « Box Zones est quelque chose d’important ».

Box Zones utilise déjà les centres de calcul d’AWS et d’IBM, permettant aux clients de stocker leurs données dans les pays où ces fournisseurs disposent de centres de calcul. Microsoft dispose de 40 centres de calcul à travers le monde, revendiquant là un chiffre supérieur à ses concurrents.

Klein se dit de son côté « impressionné par la capacité de Box à devenir un véritable acteur entreprise. C’est un marché bien encombré, mais ils trouvent les moyens d’ajouter des fonctions pour attirer les clients entreprises ». Le support d’Azure par Box devrait être effectif d’ici la fin de l’année.

Pour approfondir sur Stockage en Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close