MarkLogic – NTT Data : un accord dont la motivation n’est pas financière

Pas de besoins financiers, mais avec l’investissement de NTT Data, MarkLogic scelle dans le marbre un partenariat vieux de 5 ans qu’il entend étendre dans le monde.

Dans le partenariat qui lie MarkLogic à NTT Data, et qui a conduit ce dernier à investir dans le premier en juin dernier, tout est question de complémentarité et d’écosystème. C’est ce que nous aurions pu retenir à la sortie d’une conversation avec Gary Bloom, le CEO de MarkLogic, à l’occasion de MarkLogic World Londres en mai dernier.

Il faut dire qu’au-delà de cet accord et cette montée au capital du Japonais, les deux sociétés sont loin d’être des inconnus. Leur relation dure depuis 2012. Depuis cette date, les partenaires ont appris à travailler ensemble et à installer MarkLogic auprès des entreprises japonaises, très désireuses, selon Gary Bloom, de mettre en place des stratégies autour de leurs données. Par exemple, note-t-il, le groupe japonais a bâti des solutions de contrôle de la fiabilité d’entreprises du retail (merchant screening) au-dessus de MarkLogic. Solutions qu’il revend à des banques. Ce secteur est un secteur qui intéresse particulièrement MarkLogic qui reste centré historiquement sur les très grands comptes dans le monde – une position renforcée avec son concept du hub opérationnel de données. Le Japonais motorise également une partie de ses activités sur MarkLogic.

Ainsi, « NTT Data dispose d’un important contingent de personnes qui travaillent sur MarkLogic au Japon », résume-t-il Une compétence sur laquelle il convient donc de capitaliser.

Mais pour Gary Bloom, cette association s’inscrit aussi dans une autre tendance : celle d’une mutation du rôle des intégrateurs qui doivent désormais composer avec des systèmes multi-composants, et intégrés à façon pour les entreprises. Il s’agit d’aller donc au-delà d’un accompagnement vers le choix d’une solution. Et dans ce cadre, MarkLogic entend imposer son empreinte auprès des grands comptes, cible qu’il partage avec NTT Data. De là, MarkLogic sera la composante NoSQL clé dans l’arsenal du Japonais, qu’il pourra déployer dans le monde.

Dans cette logique, NTT Data représente également un  partenaire de choix pour MarkLogic, qui en fait, vient juste de recevoir des capitaux du 6e plus grand intégrateur dans le monde, résume ainsi Gary Bloom. Un rang que le Japonais s’est construit à coup d’acquisitions stratégiques, comme celle de Dell Services, suite à la méga-fusion entre Dell et EMC.

Du coup, cet allié va bien permettre à MarkLogic d’accroitre sa présente et sa portée dans le monde, là où par exemple il ne dispose pas de bureaux et dans des pays où NTT Data dispose d’une forte empreinte.

Car, si le montant de l’investissement n’a pas été communiqué, ce n’est finalement pas le plus important, lance encore Gary Bloom qui rappelle avoir « toujours en banque » les quelques 102 millions de dollars levé il y a deux ans. « Nous n’étions pas en recherche de capitaux, souligne-t-il, mais NTT Data a souvent montré sa volonté d’avoir une participation dans MarkLogic. »

Pas d’exclusivité non plus entre les deux partenaires, se défend également Gary Bloom. MarkLogic travaille également au Japon avec CTC et Fujitsu – NTT Data et MarkLogic travaillent d’ailleurs à supporter K5, la plateforme Cloud de Fujitsu.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close