Gartner Symposium 2017 : les 10 tendances qui feront 2018

Regroupées au sein de trois catégories (l’intelligence, le digital et le « maillage ») elles devraient faire la part belle à l’Intelligence Artificielle, l’IoT et la Blockchain.

Gartner a livré ses oracles pour 2018. Profitant de son Symposium qui se tient à Barcelone du 5 au 9 novembre, et en plus de sa vision de la transformation numérique des entreprises, le cabinet d’analyse a dressé le top 10 des principales tendances en matière de technologie de l’information pour les entreprises.

Intelligence (& AI)

Pas réellement de classement à l’intérieur de ce groupe de mouvements porteurs à court/moyen terme, mais l’intelligence artificielle (IA) se détache cependant clairement. Elle est associée à deux autres tendances : les applications et outils d’analyse dotés d’intelligence et les objets intelligents.

Si David Cearley, VP et analyste Gartner, a bien conscience de surfer sur l’un des buzzword à la mode il le met cependant en perspective. L’Intelligence Artificielle est liée à la recherche IT depuis les années 60 et le potentiel des infrastructures et les logiques d’apprentissage machine ne permettent d’en tirée une utilité concrète que maintenant.

La véritable actualité de l’IA selon Gartner, c’est que l’on se rapproche désormais de l’industrialisation et de l’intégration à de nombreux processus. L'année 2020 sera l’année pivot.

D’ici là 30% des DSI prévoient d’intégrer l’IA dans le top 5 de leurs priorités et 30% des projets à venir intégreront de l’IA produite par des équipes conjointes de data scientists et de développeurs. Intégrant ces composants IA, les applications, les outils d’analyse et les objets dotés d’intelligence devraient également connaître une progression.

Les chatbots et les assistants virtuels vont par ailleurs débarquer dès 2018. Et côté objet Gartner anticipe un fort développement des robots, des drones et autres véhicules autonomes.

Digital (&IoT)

Après l’intelligence le digital. A ce niveau Gartner annonce quatre tendances fortes pour 2018.

« La perception des utilisateurs et les interactions impliquant le numérique vont augmenter et permettre le développement d’expérience totalement transparente et immersive » selon David Cearley.

L’expérience utilisateur – au cœur des développements applicatifs des dernières années – devrait continuer d’être améliorer. Tout comme le cloud computing s’imposera un peu plus en terme d’infrastructure. Troisième tendance sur le Digital, la plate-forme conversationnelle, ou l’ensemble des fonctionnalités du SI qui vont évoluer pour faciliter la gestion des questions/réponses en augmentant les capacités d’anticipation tout en tenant compte de l’ensemble des éléments. L’analytics, les couches d’intégration et les interface seront particulièrement mises en avant en 2018 dans ce contexte.

Mais en matière de digital c’est l’IoT qui devrait s’avérer la tendance la plus visible.

Gartner estime que d’ici 2022 l’IoT doit permettre aux organisations de réaliser une économie annuelle de 1 trillion de dollars en maintenance, services et consommables. Pour préciser, Gartner définit le monde de l’IoT comme celui des « jumeaux numériques » (Digital Twins) pour mieux décrire la manière dont la modélisation, l’analytics ou la gestion des metadonnées permettent d’en tirer profit.

Mesh (& Blockchain)

Troisième pilier porteur: le « maillage » (ou « Mesh » dans le monde Gartner). Comprendre l’ensemble des tendances d’interopérabilité sur lesquelles se fondera l’IT de demain.

Au premier rang, on retrouve la Blockchain. Même si les experts s’entendent pour dire que nous sommes quand même très en amont de phase avec une maturité attendue pour la plupart des applications significatives comprise entre 5 et 10 ans. Voire plus.

Trois scenarios sont privilégiés dans la Blockchain. Celui concernant les services financiers est le plus avancé, reposant sur le concept déjà éprouvé de monnaie virtuelle. Celui qui voit les pouvoirs publics s’emparer du sujet – c’est à ce niveau que 2018 devrait marquer un passage important – avec notamment les concepts de cadastre sécurisé, de carte d’identité virtuelle, de vote électronique, de carnet de santé sécurisé, etc. Enfin le dernier concerne l'application de la Blockchain dans les applications d’entreprise autour de l’optimisation logistique, du tracking d’actifs, de la gestion de flottes IoT, etc.

Avec la Blockchain, les modèles d’architecture orientée événements (Event-Driven) et l’approche Carta (Continuous Adaptive Risk and Trust Assessment) constituent les deux autres tendances transversales qui animeront 2018.

Pour mémoire, la programmation « Event-Driven » est - comme son nom l’indique -  un service de calcul qui exécute un code en réponse à des événements (et qui gère automatiquement les ressources de calcul sous-jacentes en rapport). Appliquée à la sécurité ou à l’automatisation du marketing, elle est sensée fluidifier les échanges et favoriser la création d’écosystèmes réactifs.

Carta

Introduit par Gartner lors de son événement sécurité annuel en juin dernier, Carta doit permettre de lever pour partie l’hypothèque sécurité qui pèse sur la transformation digitale des entreprises. Une sorte de DevOps dédié pour donner plus d’agilité sur le développement des stratégies et des outils liés à la sécurité.

D’ici 2020 une initiative IT métier sur quatre devrait adopter Carta comme approche en matière de sureté contre moins de 5% en 2017.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close