Android ou iOS ? Les pour et les contre de chaque système d’exploitation

Le premier offre de vastes possibilités de personnalisation. Tandis que le second permet d’assurer une plus grande homogénéité du parc installé.

Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : Information Sécurité: Information sécurité 11 : Mobiles : des menaces réelles, loin d’être des cas isolés

Depuis que les smartphones se sont imposés sur le lieu de travail, le débat fait rage : lequel, d’Android ou iOS, constitue le meilleur système d’exploitation mobile d’entreprise ? Mais le fait est qu’il n’y a pas de gagnant clair et net. Dès lors, les entreprises ont à charge de considérer les avantages et les inconvénients de chacun lorsqu’elles décident d’équiper leurs utilisateurs. Il convient alors d’identifier certains des changements que ces systèmes d’exploitation ont subis avec le temps et de se pencher sur ce qu’offrent les écosystèmes applicatifs et les outils d’administration.

Suite de l'article ci-dessous

Avantages et inconvénients d’Android

Android permet aux entreprises de choisir parmi un vaste éventail d’appareils de constructeurs différents tels que Samsung, Google et Huawei – entre autres. Cette diversité se traduit dans les prix et les fonctionnalités, avec des appareils haut de gamme comme le Samsung Galaxy S10+ et des modèles économiques tels que le Huawei P20. Accessoirement, les entreprises qui achètent des terminaux Android en gros peuvent négocier avec les constructeurs et jouer sur la concurrence pour obtenir des réductions.

Certains constructeurs de smartphones et tablettes Android offrent en outre une sécurité renforcée, au-delà des capacités natives du système d’exploitation, à l’instar de Samsung avec sa solution Knox.

Android donne également accès à un éventail d’applications mobiles particulièrement large. Et les entreprises peuvent développer leurs propres applications d’entreprise via le magasin applicatif de Google. Android Enterprise permet par ailleurs de véritablement segmenter les terminaux des utilisateurs avec deux profils, les usages personnels et professionnels, améliorant ainsi la sécurité des applications et des données d’entreprise.

Il peut être difficile de maintenir une posture de sécurité cohérente sur l’ensemble d’un parc avec tant de versions d’Android OS.

Las, avec tant de versions d’Android OS toujours en cours d’utilisation, il peut être difficile de maintenir une posture de sécurité cohérente sur l’ensemble d’un parc. Ceux pour qui une gestion simple de la sécurité des terminaux est essentielle peuvent trouver un élément déterminant dans cette spécificité.

Mais si les appareils Android peuvent être exploités pendant longtemps – parfois plus de trois ans ; ce qui est utile en matière de gestion des coûts – de nombreux anciens modèles ne peuvent pas être mis à niveau avec les versions les plus récentes du système d’exploitation. Ces anciens appareils ne sont donc plus aussi sûrs et riches en fonctionnalités.

Avantages et inconvénients d’iOS

Apple permet de mettre à niveau facilement le système d’exploitation des terminaux, ce qui aide à gérer les appareils récents et plus anciens avec les mêmes fonctionnalités. Apple contrôle à la fois le matériel et le système d’exploitation, et en profite pour assurer le support de ses terminaux mobiles longtemps avec les plus récentes versions de son système d’exploitation. 

Les API d’administration de terminaux iOS s’avèrent plus restrictives qu’avec Android.

Apple offre également un meilleur contrôle de la cohérence et de la qualité des applications mobiles. Les applications qui s’exécutent sous iOS présentent une expérience utilisateur particulièrement consistante et répondent aux standards du groupe en matière de sécurité et de fonctionnalités.

Mais ces avantages peuvent également se traduire en inconvénients. Ainsi, un environnement iOS offre moins d’options d’administration et de sécurisation à l’aide d’outils de gestion tiers. Et les API d’administration de terminaux s’avèrent plus restrictives qu’avec Android.

En outre, iOS ne s’exécute que des produits signés Apple, ce qui limite le choix et les possibilités de négociation à l’achat. Et si la firme à la pomme ne fabrique pas un appareil doté des fonctionnalités dont une entreprise a spécifiquement besoin, celle-ci ne peut pas se tourner vers un constructeur alternatif.

Avec des parcs hétérogènes, il peut être difficile de contrôler les appareils iOS avec le même niveau de granularité que les terminaux Android.
Pour les entreprises dont les besoins d’administration sont relativement simples – comme celle des configurations, des applications et le déploiement de politiques de sécurité –, ce n’est pas nécessairement un problème. Mais iOS reste plus fermé qu’Android, et les entreprises ayant des besoins très spécifiques peuvent se trouver limitées avec les produits Apple.

Pour approfondir sur Gestion des applications et terminaux

- ANNONCES GOOGLE

Close