Grafvision - Fotolia

CLI ou interface graphique : quels sont les avantages et les inconvénients ?

L’interface en lignes de commande (CLI) bien qu’ancienne offre encore de nombreux avantages sur l’interface graphique. Même si celle-ci a progressivement rattrapé son retard dans les possibilités de configuration

Si les interfaces graphiques existent depuis des décennies, elles ne sont que récemment devenues un moyen de configurer ou gérer les ressources IT d’une entreprise. Il y a plusieurs raisons à cela. Prenons l’exemple du réseau.

Une interface graphique était jusqu’alors une réflexion après coup pour les fournisseurs de technologies réseau. L'interface de ligne de commande (CLI) était la principale méthode de configuration et de gestion, l'interface graphique étant secondaire. Ainsi, lorsqu’on comparait la CLI et l’interface graphique, cette dernière était peu convaincante car elle n’offrait qu’un petit sous-ensemble des options disponibles pour les routeurs, les commutateurs et les pare-feu en réseau.

L’autre avantage majeur de la CLI est, avec la pratique, que la configuration peut être bien plus rapide qu’avec une interface graphique. Avec quelques commandes en mode texte, un utilisateur peut configurer des interfaces, des protocoles de routage et des listes d'accès. Ces éléments nécessiteraient plusieurs clics de souris et la recherche de pages dédiées  dans une interface graphique.

A cela s’ajoute un élément clé de la ligne de commande : elle est  intégrée dans un script et facilement déplacée, à l'aide d'un outil de script et d'un Secure Shell. Ainsi, la gestion des périphériques réseau, qui implique de gérer individuellement chaque demande, est beaucoup plus facile avec l'interface de ligne de commande.

Du point de vue du support et du dépannage, la CLI peut être utilisée pour rechercher rapidement des informations grâce à divers raccourcis. Cela inclut l'exploration des statistiques, la création de scripts pour accéder aux informations fréquemment consultées et l'utilisation de recherches par mot-clé ou par modèle. Ces méthodes montrent le véritable pouvoir de la CLI par rapport aux méthodes graphiques plus récentes.

CLI et GUI  - une histoire de facilité d'utilisation

Malgré les avantages de la CLI, les interfaces graphiques Web, associées à des architectures centralisées et gérées dans le cloud, dépassent désormais les lignes de commandes. En fait, les interfaces graphiques commencent à devenir si efficaces que la CLI peut sembler désuète.

Avec les outils de gestions modernes, notamment dans les réseaux, l'interface graphique est souvent plus utilisée que la CLI. Des efforts ont été consacrés à faciliter les usages, à permettre de transmettre de manière centralisée les configurations et leurs mises à jours vers périphériques. Des travaux ont également été effectués dans l’expérience utilisateur côté administration en offrant un équilibre entre simplicité et profondeur des capacités de configuration.

L'interface graphique a également tendance à être plus conviviale. Avec les lignes de commande, l’apprentissage est plus long avant de maîtriser chaque étape de la configuration ou du debugging. Avec une GUI bien conçue, la même courbe d'apprentissage s’est considérablement réduite.

En parallèle,  la possibilité d'afficher  dans un format graphique et visuel l'état des interfaces réseau et des périphériques peut aider à identifier les problèmes plutôt que de consulter les mêmes informations au format texte.

Dernière mise à jour de cet article : mai 2019

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close