Comment exploiter la fonction de fichier partagé VHDX dans Windows Server 2012 R2 ?

La fonction de fichier partagé VHDX marque l'arrivée du stockage partagé sur les clusters invités, et ce sans connexion iSCSI ou Fibre Channel. Voici pourquoi l'utiliser.

VHDX est l'une des fonctions de stockage les plus intéressantes dans Windows Server 2012 R2 Hyper-V. Cette fonction repose sur la création d'un fichier de disque dur virtuel qui est ensuite partagé entre plusieurs machines virtuelles (VM).

Un fichier VHDX est prévu pour une utilisation dans le cadre d'un cluster "invité". Auparavant, si vous souhaitiez faire appel au stockage partagé pour un cluster invité, les noeuds du cluster devaient se connecter à un volume partagé au moyen d'iSCSI, de Fibre Channel ou d'un partage de fichier SMB 3.0. Dans Windows Server 2012 R2, vous partagez un disque dur virtuel (format de fichier VHDX uniquement) qui apparaît aux noeuds de cluster invité comme un disque SAS (Serial Attached SCSI) partagé.

En quoi le VHDX partagé est-il utile ?

Nombre de grandes entreprises ont bâti des Clouds privés dans lesquels les utilisateurs autorisés ont le droit de créer leurs propres VM fondées sur des modèles pré-approuvés. Cette méthode en libre-service fonctionne parfaitement pour créer des machines virtuelles autonomes, mais elle s'avère problématique pour des clusters.

Datacenter

En effet, à quelques exceptions près, les clusters invités exigent en principe que les noeuds accèdent à des volumes partagés de cluster (CSV).

Cependant, on peut comprendre que les administrateurs chargés de la virtualisation rechignent à exposer l'architecture de stockage sous-jacente pour que les utilisateurs puissent créer et gérer un CSV.

C'est là que le VHDX partagé entre en jeu. Si les administrateurs ne souhaitent généralement pas exposer l'infrastructure de stockage, ils peuvent à la place autoriser les utilisateurs à créer un fichier VHDX, puis à partager ce fichier entre leurs noeuds de cluster invité comme s'il s'agissait d'un véritable CSV.

Notez que les fichiers VHDX ne dispensent pas de mettre en oeuvre un stockage partagé physique. Le fichier VHDX partagé doit résider à un emplacement où il est accessible aux noeuds du cluster invité, autrement dit sur un CSV ou dans un partage de fichier SMB 3.0. Mais les administrateurs de la virtualisation ont la possibilité de permettre la création d'un fichier VHDX partagé sans exposer entièrement l'architecture de stockage sous-jacente.

Outre les environnements en libre-service, la fonction de VHDX partagé se révélera utile dans les Clouds hybrides. Elle facilite en effet la connexion des noeuds d'un cluster invité en Cloud à un stockage partagé.

Pour approfondir sur Hyperviseurs

- ANNONCES GOOGLE

Close