Rawpixel - Fotolia

Développement d’API en mode SaaS : quelles sont les fonctions indispensables

Toutes les plateformes de développement d’API dans le cloud ne se valent pas. Pour maîtriser ce marché, il convient de comprendre les fonctions principales et quelles sont les options.

Lorsqu'une entreprise choisit d'utiliser une plateforme SaaS pour son développement et sa gestion des API, il est essentiel qu’elle définisse exactement les bonnes fonctionnalités. S’il n’existe pas de fonctionnalités universelles, communes à chaque plateforme, le marché regorge de solutions bien adaptées aux développeurs.

API dans le SaaS : les fonctionnalités indispensables

Tous les outils API SaaS doivent inclure en standard la création et le test des API. Dans la plupart des cas, cela exige un certain niveau d’expertise. Même si l'outil ne supporte pas OpenAPI, il peut néanmoins être utile d'appliquer un format particulier. Les développeurs pourront alors lire et maintenir leurs travaux dans le futur.

La collaboration est généralement essentielle dans les outils API SaaS. Le développement d'API est le fruit d'un travail d'équipe. Inévitablement, plusieurs développeurs auront accès, développeront et maintiendront les API de l’entreprise. Les outils de collaboration doivent également permettre d'interagir avec le code, la documentation et les fichiers de test. Il est également important d’y inclure la gestion des versions.

Les plateformes SaaS de gestion des API doivent également inclure des fonctions de sécurité (la gestion des identités et des accès) abouties surtout si la collaboration est essentielle. Les API sont une extension de la propriété intellectuelle d'une entreprise et nécessitent des mesures de protection avancées.

A cela s’ajoutent d’autres fonctions : celles qui aident les développeurs à accélérer le processus de création et de test des API et à automatiser le processus de génération de code.

L'outil doit aussi permettre de documenter l'API et présenter, clairement et de façon concise, les commandes et la syntaxe de l'API. Cette documentation est essentielle pour les autres développeurs qui intégreront l’API dans leur propre logiciel.

La génération de code et la documentation sont souvent plus faciles, si un standard comme OpenAPI est en place et utilisé. Des outils comme Swagger Codegen le font très bien.

La valeur des outils dans le cloud

Avec la migration progressive des entreprises vers le cloud public, les outils de gestion d’API ont émergé chez les principaux fournisseurs de services cloud.

C’est par exemple le cas d’Amazon API Gateway. Avec ce service managé,  les développeurs peuvent créer et gérer des API qui accèdent aux données et aux services d’applications Web, s’exécutant sur les  instances EC2 et au code AWS Lambda. Amazon API Gateway facture ses clients uniquement pour le nombre d'appels API qu'ils effectuent et la quantité de données qu'ils transfèrent à partir d'AWS.

Microsoft Azure et Apigee de Google proposent également ce type de services. Les outils de gestion d’API de ces fournisseurs de services cloud peuvent aussi s’appuyer sur des politiques, gérer les autorisations et les contrôles d'accès, définir des quotas pour les appels API et s'intégrer avec d'autres services cloud.

Mais il existe aussi des outils traditionnels disponibles sous la forme SaaS. La plateforme Swagger de SmartBear est compatible OpenAP. Elle est disponible dans le cloud et sur site. Anypoint de MuleSoft offre de nombreux modules pour la conception, le développement et la gestion des API. Autre acteur clé de cet écosystème : Oracle Apiary. Cet outil permet de concevoir, développer, déployer, consommer et monitorer les API avec un accent particulier mis sur la sécurité des API.       

Cependant, il convient de ne pas négliger les grilles tarifaires de ces plateformes SaaS. Amazon API Gateway propose par exemple des services de gestion d'API gratuits, mais la société facture ses clients sur la base des appels API et de l'utilisation des ressources.

Les offres SaaS ont aussi un certain avantage : des modes de calculs variés, comme des abonnements mensuels forfaitaires, ou par utilisateur, à l’heure ou encore au mois. Les entreprises peuvent économiser de l'argent en utilisant des forfaits à l'heure pour certains cas d’usage – des usages plus light - , tandis qu'une utilisation intensive peut justifier une option d'abonnement fixe.

Dernière mise à jour de cet article : novembre 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close