Greg Blomberg - Fotolia

Le stockage est-il toujours important ?

Les grandes tendances dans le monde du stockage semblent converger vers l’élimination du stockage en tant que silo IT.

Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : STORAGE: Storage 15 : Les Start-Ups françaises du stockage et de la protection des données

Avez-vous senti un changement dans le monde du stockage ? Peut-être avez-vous remarqué une certaine résignation parmi les vétérans de l’industrie lorsqu’ils envisagent l’avenir de la technologie du stockage de données ? Peut-être avez-vous constaté que lorsqu’il s’agit de rafraîchir des baies de stockage vieillissantes, il y a moins de différenciation entre les produits concurrents - ou pas de nouvelles technologies de stockage excitantes. Après tout, tout le monde a déjà une baie avec de la flash, n’est-ce pas ?

Peut-être manque-t-il des guerres de vendeurs enflammées pour retrouver un peu d’excitation. Ou peut-être qu’un grand nombre de vos besoins essentiels en matière de stockage sont désormais satisfaits en utilisant un service en nuage, un produit sans nom ou même un logiciel libre.

Pendant de nombreuses années, il a été amusant de voir les grands fournisseurs de stockage se battre pour la bonne cause. Ils avaient l’habitude de s’aligner dans la première rangée lors de grandes expositions comme VMworld, se disputant le plus grand stand pour montrer leurs produits les plus récents. Mais depuis l’an passé, il semble que l’importance du stockage a reculé de quelques rangs. Bien sûr, les tendances du marché, telles que le stockage défini par logiciel ou l’hyperconvergence, ont changé les règles du jeu dans le stockage. Mais, jusqu’alors, lorsque le jeu changeait, les fournisseurs de stockage compétitifs s’adaptaient. C’est peut-être plus difficile à faire maintenant que le stockage est de plus en plus embarqué, intégré, convergent et rendu plus accessible par les concurrents dans le cloud.

De nombreuses tendances récentes impliquent de se débarrasser du stockage en tant que silo informatique, ce qui soulève des questions sur l’avenir même des systèmes de stockage de données. Comment vendre du stockage avec un S majuscule si plus personne n’achète de stockage autonome ? Est-ce que nous arrivons à la fin du stockage en tant qu’industrie de première classe ? La réponse, pour faire vite, est non.

Des données, plein de données…

Les données chiffrées sur le marché du stockage montrent que les acteurs traditionnels du stockage continuent de souffrir du rétrécissement des marges pour leurs systèmes de stockage haut de gamme. Dans le même temps, le volume de stockage mondial continue de croître. Avec l’explosion des volumes de données due à la mondialisation des applications et avec l’émergence de bases de données « Webscale », de l’analytique Big Data, de l’archivage en ligne et de l’internet des objets, il faut bien stocker quelque part tous ces nouveaux octets.

Il n’est tout simplement pas possible de stocker toutes ces données dans des services de stockage froid en cloud. Si les données valent la peine d’être conservées, il faut en extraire le plus de valeur possible. Et s’il s’agit de données importantes, il faut les gouverner, les protéger, les sécuriser et finalement les gérer activement. Même si le stockage s’effectue dans une infrastructure convergente, hyperconvergée ou en nuage, une grande partie de cette infrastructure contient encore des données d’entreprise importantes.

Il semblerait que l’avenir de la technologie de stockage de données verra les fournisseurs de stockage continuer à se concurrencer, se différencier et même à exciter leurs clients avec des services de gestion de données toujours plus puissants.

Le stockage est plus important que jamais et il le sera plus encore demain

De nombreux services avancés sont superposables, ce qui signifie qu’ils ne dépendent pas étroitement des matrices de stockage ou des composants de stockage de niveau inférieur. Cela permet aux fournisseurs tiers de se multiplier, et bien que cela soit bon pour les consommateurs, cela complique le business des fournisseurs de stockage dont les activités sont basées sur des hypothèses de marges plus élevées.

Certains services de données avancés peuvent bénéficier d’une intégration plus étroite avec le stockage de bas niveau, bien sûr. Mais ces services et les fournisseurs qui les offrent peuvent trouver la meilleure opportunité de briller lorsqu’ils convergent en profondeur avec plus que de simples composants de stockage. Le problème pour les « pure-players » du stockage pur est que les produits hyperconvergés, qui intègrent calcul, réseau et d’autres domaines, ne sont pas confinés au silo de stockage et prennent des parts de marché visibles aux acteurs du stockage.

Régler le stockage sur le mode automatique

Quand il s’agit de l’avenir de la technologie de stockage de données, peut-être que ce qui est en question est plus l’administration du stockage que la façon dont la capacité de stockage est délivrée. L’automatisation accrue des technologies de l’information est-elle le véritable coupable ? Il est possible que le stockage d’entreprise traditionnel - et son exigence d’expertises pointues en matière d’administration - soit destiné à être supplanté par des composants entièrement automatisés, intégrés à des architectures de type cloud. Si c’est le cas, les experts du stockage doivent-ils se préparer à fermer boutique et à rentrer chez eux ?

Ne vous méprenez pas sur mes propos : l’automatisation informatique est une bonne chose. Elle est au cœur de la plupart des nouvelles initiatives IT, y compris l’orchestration, le libre-service et le DevOps. Augmenter l’automatisation est une évidence ; l’informatique devrait toujours s’efforcer d’automatiser les tâches répétitives, onéreuses et sujettes aux erreurs. De plus, l’automatisation validée par le fournisseur permet d’intégrer de nombreuses tâches de gestion du stockage à des systèmes de plus grande taille, masquant efficacement la complexité de stockage.

Il y a toutefois un rayon de lumière pour les professionnels du stockage. Lorsqu’une organisation écrit et déploie un script d’automatisation, elle crée une dette technique. À un certain moment - ou même à de nombreux moments - dans l’avenir, cette automatisation devra probablement être optimisée, améliorée, déboguée, mise au point, profilée ou évoluée.

Le meilleur des mondes pour le stockage

C’est peut-être impopulaire à dire, mais je pense que les besoins en matière d’expertise de stockage sont en train d’évoluer vers un style de gestion opérationnelle dynamique étroitement lié au modèle DevOps. Nous pourrions appeler ce futur rôle OpsDev, dans lequel l’opérateur d’infrastructure, maintenant agile, programme et reprogramme dynamiquement une pile informatique de plus en plus définie par le logiciel, y compris les services de stockage et de gestion des données associés.

Les fonctions d’assistance et de support à distance des fabricants devenant plus dynamiques et en temps réel avec chaque version et les algorithmes d’apprentissage machine s’insinuant dans presque toutes les facettes de l’administration des systèmes informatiques, vous pouvez arguer que l’expertise en stockage autonome deviendra bientôt inutile. Mais peu importe à quel point l’administration à distance devient intelligente, un professionnel sur site qui connaît l’entreprise et ses exigences en matière de données, qui sait ce qui est acceptable pour les utilisateurs et comprend les autres exigences spécifiques, conservera toujours la responsabilité côté entreprise.

Nous avons également encore de grands défis à relever en ce qui concerne l’avenir des technologies de stockage de données. Le stockage pourrait bientôt être moins une question de choisir tous les trois ou cinq ans des baies spécifiques avec de nouvelles fonctionnalités qu’une question d’assemblage d’un ensemble de services de stockage, aussi économiques, évolutifs et distribués, déployables à l’échelle mondiale. Et nous devrons faire tout cela tout en délivrant les performances attendues, un accès instantané aux jeux de données Big Data, en satisfaisant les besoins de capacité à la demande, tout en maintenant une gouvernance d’entreprise complète et en assurant la protection et la sécurité des données.

Peut-être que la fonction ne s’appellera même pas administrateur de stockage dans quelques années, mais plutôt quelque chose comme facilitateur en chef de l’accès aux données. Qui sait ? Le fait est que ce n’est vraiment qu’une nième évolution du stockage. Quel que soit le nom que vous lui donnez, le stockage reste plus important que jamais. Et demain, ce sera encore le cas.

Dernière mise à jour de cet article : juin 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close