Cet article fait partie de notre guide: Comment simplifier son projet VDI

Les différences entre XenDesktop et Horizon View

Ces deux solutions de VDI sont les plus connues. Elles font grosso modo les mêmes choses, mais avec différents hyperviseurs, protocoles, outils d’administration et de gestion du stockage.

Les logiciels de VDI économiques ne manquent pas. Pour autant, de nombreuses DSI choisissent in fine entre XenDesktop de Citrix et Horizon View de VMware. Peut-être est-ce dû au fait qu’elles utilisent déjà des technologies de l’un ou l’autre des deux éditeurs, ou bien qu’elles cherchent à changer de l’un pour l’autre, ou encore parce qu’elles se lancent de la VDI et doivent choisir un produit qui répondent tant aux objectifs métiers que techniques.

Quel que soit le contexte, ces deux solutions aboutissent généralement en tête de liste. Mais la comparaison entre XenDesktop et Horizon View peut être assez compliquée. De nombreux points doivent être pris en considération, et cela va au-delà des seules spécifications. Les DSI doivent également identifier leurs besoins spécifiques et penser à la manière dont la technologie qu’elles utilisent y répond.

Citrix XenDesktop 7.5

La dernière version de XenDesktop a été combinée à XenApp sous l’architecture FlexCast. Contrairement à View, qui est limité à un hyperviseur, XenDesktop peut fonctionner sur XenServer, ESXi de VMware, ou encore Hyper-V de Microsoft. C’est un point à prendre en compte si l’on exploite déjà l’un de ces hyperviseurs ou si l’on envisage de passer à un autre. Citrix propose d’ailleurs des ressources utiles sur la mise en œuvre de XenDesktop sur VMware vSphere.

La technologie HDX de Citrix, qui optimise la fourniture des postes et des applications virtuels sur le réseau, est, selon les utilisateurs, l’un des points qui distinguent XenDesktop des autres logiciels de VDI. HDX est basé sur le protocole TCP mais peut aussi utiliser UDP dans certaines situations. HDX est particulièrement efficace sur les connexions WAN, et supporte les graphismes 3D, la fourniture de contenus multimédia et la gestion de nombreux périphériques. HDX 3D-Pro fournit encore plus d’accélération graphique pour les applications qui en ont besoin. Enfin, HDX for mobile, apparu avec XenDesktop 7, a amélioré le support des gestes et s’avère plus adapté aux interfaces tactiles.

Plus récemment, Citrix a travaillé à la simplification de la mise en œuvre et de l’administration de XenDesktop. Dans la version 7 de son logiciel de VDI, l’éditeur a significativement réduit le nombre de consoles d’administration à manipuler. Désormais, elles sont au nombre de deux : Studio, pour l’administration des machines virtuelles, et Director pour la supervision de l’environnement.

Les administrateurs peuvent provisionner des images en utilisant les Provisioning Services, qui permettent une gestion centralisée des disques, ou les Machine Creation Services, qui utilisent les clones liés. De là, les administrateur peuvent fournir postes de travail et applications aux utilisateurs via cinq méthodes FlexCast différentes : postes hébergés partagés ; VDI hosté ; VHD streamé, qui exécute le poste de travail en local ; VM locale, qui exécute la machine virtuelle sur un hyperviseur installé en local sur le poste de travail ; et applications à la demande, qui fournit des applications virtualisées individuellement. XenDesktop 7 intègre en outre une fonction de publication en lots qui renforce l’automatisation du provisionnement.

Pour simplifier les choses pour l’utilisateur final, Citrix a multiplié les terminaux supportés par Receiver, son logiciel client, désormais disponible pour iOS, Android, BlackBrry, Windows Phone, Mac et PC.

VMware Horizon View

Précédemment connu sous le seul nom de View, Horizon View fait partie de la gamme Horizon qui comprend les produits de virtualisation de postes de travail, d’applications et de mobilit  de VMware. Ce logiciel de VDI fonctionne sur l’hyperviseur de l’éditeur ESXi et n’en supporte pas d’autre. Il supporte nativement le protocole PCoIP qui est basé sur UDP plutôt que TCP. Les administrateurs peuvent gérer leur environnement Horizon View avec vCenter et le composant View Administrateur.

Selon les experts, Horizon View se distingue des autres logiciels de VDI par ses capacités liées au stockage. SE Sparse Disks et View Storage Accelerator aident à optimiser l’utilisation des ressources de stockage et à éviter les goulots d’étranglement. La nouvelle fonctionnalité VSAN rassemble les capacités de stockage locales pour constituer une vaste ressource de stockage au lieu d’isoler le trafic comme les réseaux de stockage virtuels le font habituellement. Le stockage a longtemps été la bête noire des administrateurs VDI. Ces avancements constituent donc des plus considérables.

Horizon View et XenDesktop supportent tous les deux l’organisation de postes virtuels en pools – ce que les administrateurs peuvent faire avec de simples assistants logiciels – mais les processus sont légèrement différents.

Horizon View est en outre facile à intégrer à vSphere, que de nombreuses organisations exploitent déjà pour leurs environnements de serveurs virtualisés. Qui plus est, la plupart des administrateurs du domaine de la virtualisation sont aujourd’hui certifiés VMware d’une manière ou d’une autre : la courbe d’apprentissage est ainsi plus douce pour implémenter Horizon View.

L’un des principaux points faibles de View est historiquement la gestion des profils utilisateurs. La plupart des organisations utilisent des logiciels tiers pour cela.

Mobilité et GPU virtuel

Citrix et VMware ont tous deux avancé pour supporter la virtualisation de GPU et intégrer leurs produits de virtualisation à des outils de mobilité d’entreprise.

XenDesktop peut fonctionner avec XenMobile et Citrix Receiver pour fournir des applications et des postes de travail virtuels sur des terminaux mobiles. De son côté, Horizon View fonctionne avec Horizon Workspace pour fournir l’accès aux postes virtuels sur des terminaux mobiles. Et les deux éditeurs travaillent pour améliorer leurs protocoles de poste de travail déporté afin de s’adapter aux connexions de faible qualité et de répondre au besoin croissant d’accès aux applications sur des appareils mobiles.

Profitant des efforts de Nvidia en matière de virtualisation de GPU, XenDesktop et Horizon View offrent tous les deux la possibilité de faire fonctionner des applications et des postes profitant d’une accélération graphique. La fonction Grid vGPU de Citrix est intégrée à XenDesktop 7.1. Et VMware propose Soft 3D, Virtual Shared Graphics Acceleration et Virtual Dedicated Graphics Acceleration en fonction de la densité d’utilisateurs et du niveau d’accélération souhaités par les administrateurs.

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close